Biographie :

Jesse Cockney a participé à ses premiers Jeux olympiques à Sotchi 2014 où il a pris le départ de l’épreuve la plus courte (sprint) et de l’épreuve la plus longue (50 km départ groupé). Il a connu une impressionnante carrière sur le circuit junior, au cours de laquelle il a remporté trois médailles d’or à l’occasion des Jeux d’hiver du Canada de 2011, en plus de terminer au 6e rang de l’épreuve de sprint en style classique à l’édition 2011 des Championnats du monde des moins de 23 ans de la FIS.

 

Jesse Cockney a fait ses débuts en Coupe du monde en janvier 2011. À l’occasion de l’escale du circuit à Canmore, en décembre 2012, il s’est classé au 9e rang de l’épreuve de sprint en style libre pour ainsi afficher son meilleur résultat individuel.

FAITS SAILLANTS EN CARRIÈRE

Triple médaillé d’or aux Jeux d’hiver du Canada (15 km classique, sprint style libre, relais 4 x 5 km) de 2011.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille

Son père Angus Cockney a fait du ski comme membre de l’équipe nationale junior et a remporté deux médailles d’or à l’occasion des Jeux du Canada. Sa mère s’appelle Patricia Bartley. Sa sœur cadette, Marika Cockney, a aussi représenté le Canada sur la scène internationale. Comme Autochtone originaire des territoires inuvialuit, il vise à devenir un modèle positif.

Introduction au sport

Il a commencé à faire du ski à Yellowknife à l’âge de trois ans. Il fait du ski de compétition depuis neuf ans. Lorsqu’il était plus jeune, sa famille pratiquait beaucoup le ski; alors il n’a jamais vraiment rien connu d’autre. Lorsqu’il avait sept ans, sa famille est déménagée à Canmore, où il a pu participer au système de développement.

Autres intérêts

Il aime cuisiner, et faire de l’escalade et toute autre chose reliée à la LNF. Pendant la saison morte, il se plaît à voyager dans des coins du monde qu’il n’a pas la chance de visiter à l’occasion de ses voyages pour le ski de compétition.

De tout et de rien

Son rêve olympique est né lorsqu’il a été témoin de la victoire de Simon Whitfield au triathlon à Sydney 2000. Son souvenir olympique favori : son incrédulité quand, à son réveil, il a entendu à la radio que Chandra Crawford avait remporté le sprint à Turin 2006.

PALMARÈS INTERNATIONAL

Jeux olympiques d’hiver : 2014 – 53e (sprint libre), 56e (50 km départ groupé libre), 12e (4 x 10 km relais).