Biographie :

Né près de la région tchétchène en Russie, Arthur Biyarslanov avait quatre ans quand sa famille a quitté la zone dévastée par la guerre pour se rendre en Azerbaïdjan. La famille est arrivée au Canada en 2005, six ans plus tard, dans l’espoir d’une meilleure vie et d’une meilleure éducation pour ses enfants. En 2012, à l’âge de 17 ans, il a représenté le Canada aux Championnats du monde juniors de boxe de l’AIBA où il s’est presque qualifié pour les quarts de finale. Triple champion canadien, Arthur a participé aux Jeux du Commonwealth de 2014, où il a perdu par décision partagée en deuxième ronde contre le champion en titre Manoj Kumar de l’Inde. En 2013, il a commencé à s’entraîner avec Adrian Teodorescu, qui a été l’entraîneur de boxeurs de renom comme Lennox Lewis, gagnant de l’or olympique à Séoul 1988. Arthur a remporté une médaille d’or aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto face au Cubain Yasnier Toledo. Il a confirmé sa présence à Rio 2016 en remportant la qualification olympique des Amériques en mars 2016.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Xairudin et Alla. Rustam, son frère aîné, a participé à des sports de combat (lutte, boxe et kickboxing) et il est aussi son modèle, car il veillait sur lui étant petit. Il a aussi deux sœurs. Débuts : Il a commencé à boxer à l’âge de 12 ans. Son frère voulait lui enseigner l’autodéfense, donc il l’a emmené à la salle d’entraînement. Au-delà de la boxe : Il étudie la psychologie à l’Université York. On le surnomme Borz et « The Chechen Wolf ». Il récite toujours une prière avant d’entrer dans le ring. Citation préférée : « J’ai détesté chaque moment de l’entraînement, mais je me suis dit “N’abandonne pas, souffre maintenant et vit le reste de ta vie en champion.” » – Muhammad Ali. Sa vie est racontée dans le livre Next Round: A Young Athlete’s Journey to Gold paru en juillet 2016.