Le Canada a pu célébrer sa toute première victoire en Série mondiale de rugby à sept masculin ce dimanche à Singapour.

Les hommes de l’unifolié ont remporté leur première Coupe à Singapour, alors qu’ils ont eu le dessus sur les États-Unis 26-19 dans une finale toute nord-américaine.

Après avoir mené cette équipe pendant un certain nombre d’années, John Moonlight a été ravi de voir leurs efforts payer. « Il est difficile de mettre cela en mots. Nous avons montré au monde que nous pouvions battre n’importe qui. Nous avons battu trois des meilleures équipes aujourd’hui. C’est un sentiment incroyable », a-t-il dit sur le terrain après la victoire des siens sur leurs voisins du Sud.

Après avoir remis une fiche de 2-1 au tournoi à la ronde au premier jour des hostilités à Singapour avec des victoires sur la Russie et Hong Kong et une solide raclée de 35-7 contre Fidji, le Canada a remporté ses matchs contre la Nouvelle-Zélande, l’Angleterre et les États-Unis dimanche pour s’emparer de la coupe.

Canada 26 – 9 États-Unis

Le Canada a émergé du tunnel en exigeant une victoire et a donné le ton avec une avance de 19-0 alors que Matt Mullins, Harry Jones et Fuailefau ont donné au Canada trois essais.

Les États-Unis ont répliqué avec des essais de Perry Baker et Stephen Tomasin pour porter le pointage à 19-12 à la mi-temps. Baker a marqué une fois de plus au deuxième acte, pour égaler le match à 19-19. Lucas Hammond, de Toronto, a assuré la victoire historique pour le Canada alors qu’il a marqué le dernier essai avec moins d’une minute à faire à la finale.

Canada 17 – 5 Angleterre

Le Canada célèbre une victoire lors de la deuxième journée de l’étape de Singapour en Série mondiale de rugby à sept, le 16 avril 2017. Photo: Martin Seras Lima

L’Angleterre a été la première à s’inscrire au tableau, en marquant un essai au premier acte, mais le Canada a poursuivi sur son élan après sa victoire sur la Nouvelle-Zélande. Les trois essais des hommes du Nord ont été réalisés par Isaac Kaay, Justin Douglas et Mike Fuailefau. Une conversion de Nathan Hirayama a permis au Canada de s’imposer de belle façon (17-5) sur l’Angleterre pour obtenir son ticket pour les finales.

Canada 26 -14 Nouvelle-Zélande

Nathan Hirayama a marqué un tour du chapeau dans le duel largement dominé par le Canada sur la menace néo-zélandaise en demi-finale. Outre Hirayama (trois essais, trois conversions), Mike Fuailefau s’est lui aussi inscrit au tableau des marqueurs pour le Canada (un essai). Des jeux comme celui ci-dessus ont été la clé du succès du Canada dans cette rencontre.

La prochaine étape du Canada en Série mondiale de rugby à sept sera à Paris du 13 au 14 mai.