Le skieur acrobatique sur bosses Mikaël Kingsbury a décroché la victoire samedi à la Coupe du monde de Tazawako, au Japon, lui assurant ainsi un 4e Globe de cristal en carrière.

Le Canadien de 22 ans est monté sur la plus haute marche du podium avec une note de 88,17 devant l’Américain Jeremy Cota (86,33) et le Russe Alexandr Smyshlyaev (81,61).

« Ce n’était pas un parcours facile, mais à chaque descente, mon niveau de confiance remontait, a indiqué Kingsbury selon un communiqué de l’Association canadienne de ski acrobatique. C’est une nouvelle montagne pour nous. C’est la première fois qu’on y participe à une compétition alors on devait se laisser le temps de découvrir les lieux. La quantité de neige et le mercure à la hausse ont posé tout un défi. Je suis très heureux d’être arrivé à livrer la marchandise au moment où ça comptait le plus. »

Pour Kingsbury, il s’agit d’une sixième victoire consécutive cette saison, record qu’il partage avec l’Américain Jeremy Bloom.

Dimanche à l’épreuve parallèle, le bosseur québécois tentera d’égaler une autre marque, soit celle du plus grand nombre de victoires en carrière (28) détenue par le Français Edgar Grospiron.

Le bronze pour Robichaud

Pour sa part, Audrey Robichaud a également écrit une page d’histoire, samedi, devenant la première Canadienne à prendre un 100e départ de Coupe du monde. La skieuse québécoise a souligné l’exploit de belle façon enregistrant une note de 77,41 pour rafler la médaille de bronze.

« La journée s’est très bien passée malgré des conditions météorologiques moins qu’optimales, a expliqué Robichaud. J’avais en tête le fait que c’était mon 100e départ en Coupe du monde, mais j’ai tenté de ne pas m’y attarder. J’ai eu beaucoup de succès au Japon dans le passé. C’est assurément un endroit bien spécial pour moi. Je suis ravie de ma performance. »

L’Américaine Hannah Kearney (79,12) a pris le premier rang devant la Japonaise Junko Hoshin (78,04).