SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Les Canadiens au sommet

Les Canadiens au sommet
NADOLNY_Mark_COC_cropped

By Mark Nadolny

Erik Guay se rapproche d’un titre historique

Erik Guay, Olympien de 2010 et champion du monde en titre de descente, a remporté le bronze à Val Gardena, en Italie, après une descente enlevante que cet athlète originaire de Mont-Tremblant (Québec) a dû parcourir dans un épais brouillard.

Cette troisième place de M. Guay représente sa 18e présence sur un podium de la Coupe du monde. L’athlète de 31 ans n’a maintenant plus qu’à obtenir deux autres médailles pour battre le record de 20 médailles de Coupe du monde de la légende canadienne de descente et médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1980, Steve Podborski.

« Je suis pompé parce que du sommet au bas du parcours, j’étais en mode attaque et j’ai bien skié. J’ai fait ce qu’il fallait », a déclaré Erik Guay dont le temps a été de une minute, 29,06 secondes sur un tracé raccourci. « J’ai définitivement senti que j’étais parmi les meilleurs coureurs de la journée. J’ai affronté des conditions difficiles, mais (les coureurs partant plus tard) ont profité avantageusement de leurs positions de départ. »

Erik Guay affirme qu’il est bien conscient que de battre le record de M. Podborski représenterait tout un exploit.

« Je suis satisfait de mon ski et très optimiste pour le reste de la saison. Deux podiums de plus et je serai à égalité avec le record de Steve. Je ne passe pas mes nuits à y penser, mais pouvoir dire être le meilleur skieur de l’histoire canadienne serait quelque chose de plutôt spécial. »

Les athlètes de bobsleigh et de skeleton poursuivent la fin de semaine fructueuse

Le Canada remporte l’or de nouveau, moins de 24 heures après que Kaillie Humphries a piloté son bobsleigh jusqu’en première place, à l’aide de sa freineuse Chelsea Valois. Cette fois-ci, ce sont Lyndon Rush et Jesse Lumsden qui ont remporté leur première médaille d’or de la saison à La Plagne, en France, après avoir réalisé les deux descentes les plus rapides pour terminer avec un temps combiné de 2:01.18.

«Nous avons frôlé ce genre de victoire tout au long de la saison, donc c’est d’autant plus savoureux d’y arriver enfin », a remarqué Lyndon Rush après le troisième podium consécutif de l’équipe. « C’est très, très dur, le départ de cette piste, parce que c’est très plat, donc les meilleurs athlètes vont se montrer dominants. Jesse est un athlète incroyable et il a assumé le fardeau à merveille aujourd’hui. »

En skeleton, Sarah Reid de Calgary (Alberta) a remporté une médaille d’argent sur la même piste et la même journée. L’athlète de 25 ans s’est propulsée au bas de la difficile piste de 1 507 m à La Plagne en seulement 2 min 8,71 s pour terminer ex aequo en deuxième place avec l’Allemande Marion Thees.

« J’ai réussi les deux poussées aujourd’hui et les descentes se sont bien déroulées », a constaté Sarah Reid, dont c’est la troisième et dernière qualification olympique pour cette année. Il lui faudra un autre résultat parmi les six premières au classement la saison prochaine pour se payer le voyage à Sotchi.

« C’est une piste difficile; on arrive difficilement à se détendre, car la piste ne laisse pas de lancer des défis et les virages exercent beaucoup de pression, mais j’ai su y arriver aujourd’hui. »

Dominique Maltais prend une avance avec deux médailles d’or consécutives

Dominique Maltais, de Petite-Rivière-Saint-François (Québec), a remporté sa deuxième médaille d’or consécutive en snowboard cross devançant de près sa coéquipière, Maëlle Ricker de Squamish (C.-B.), dans la finale féminine. Chris Robanske de Calgary (Alberta) a quant à lui obtenu la troisième place chez les hommes, derrière Seth Wescott des États-Unis et Alex Pullin de l’Australie.

« Je passer un très beau Noël avec ces deux victoires », a déclaré Dominique Maltais, gagnante du Globe de cristal 2012 de la FIS qui a aussi remporté la première étape du circuit la semaine dernière en Autriche. « C’est une bonne façon de débuter la saison et maintenant j’ai la chance d’aller passer du temps avec mes amis et ma famille durant les prochaines semaines. »

Pour Maëlle Ricker et Chris Robanske, les résultats d’aujourd’hui constituent une immense amélioration comparativement à leurs résultats de la semaine dernière en Autriche.

« Ça me prouve que je fais partie des meilleurs au monde », a déclaré Chris Robanske, qui a terminé 14e en Autriche. « Je suis très heureux, surtout après avoir dû me rétablir de blessures deux ans de suite. »

« Ce n’est que ma deuxième course depuis mon retour et mon deuxième podium en carrière. Je ne peux pas me plaindre, mais il y a toujours place à l’amélioration. »

Mikael Kingsbury et Alexandre Bilodeau poursuivent sur leur lancée tandis que Justine Dufour Lapointe s’illustre aux bosses

Ruka, en Finlande, s’est révélé un endroit chanceux pour l’équipe canadienne de bosses qui a remporté un total de trois médailles à la toute première compétition de la saison de la Coupe du monde de ski acrobatique de la FIS. Chez les hommes, l’équipe a été menée par Mikael Kingsbury, qui a remporté la première course de la saison après avoir reçu le Globe de cristal en 2012. Le champion des Jeux olympiques de 2010, Alex Bilodeau, a terminé tout juste derrière lui et a ainsi remporté l’argent.

« Je savais qu’il y avait beaucoup de pression pendant mon duel contre Alex. Je savais aussi que les médias en parleraient beaucoup et pendant un bon bout de temps. J’ai donc essayé de me détendre et d’avoir du plaisir pendant la course, et même si Alex est mon coéquipier, j’ai tenté de le traiter de la même façon que je le ferais avec un autre concurrent », a déclaré Mikael Kingsbury, gagnant du Globe de cristal la saison dernière. « Je me retrouve souvent en face à face avec les Canadiens, alors je me suis habitué à les traiter comme n’importe qui d’autre quand je suis dans le portillon de départ. »

La canadienne Justine Dufour-Lapointe a quant à elle remporté l’argent à l’épreuve féminine; elle avait terminé la saison 2011-2012 avec 8 médailles.

« En fait, je suis très fière de ma performance d’aujourd’hui car j’ai obtenu pour la toute première fois la plus haute note technique pour mes virages en ronde de qualification. J’y ai travaillé tout l’été; j’ai donc déjà atteint un de mes objectifs! »

L’équipe de demi-lune s’élance pour remporter trois médailles

Les skieurs de l’équipe canadienne de demi-lune sont montés trois fois sur le podium – y compris une victoire de Justin Dorey, de Vernon (C.-B.) – pour lancer la saison 2012-2013. Mike Riddle, de Sherwood Park (Alberta), a pour sa part fini troisième de l’épreuve masculine derrière son coéquipier Justin Dorey et Byron Wells de la Nouvelle-Zélande tandis que Rosalind Groenewoud de Calgary a terminé en troisième place de l’épreuve féminine de demi-lune.

« Il s’agit pour nous de la plus importante épreuve en ce qui a trait à la valeur des résultats », a expliqué Mike Riddle, champion du monde en titre. « C’est incroyable de se retrouver sur le podium… je suis vraiment content. J’espère maintenant bâtir sur cette base solide. »

Justin Dorey a affirmé qu’il était conscient que la fin de semaine serait très importante puisqu’il avait la possibilité de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi.

« Habituellement, je donne tout ce que j’ai à chaque descente », a indiqué Justin Dorey. « Ça fonctionne parfois, mais c’est un pari chaque fois. Je savais que je me devais de gravir les marches du podium pour la qualification olympique, j’ai donc fait preuve de prudence… Ça m’a aidé à me concentrer. »

Pour Rosalind Groenewoud, championne du monde en titre chez les femmes, l’épreuve était une excellente façon d’évaluer sa condition physique en ce début de saison.

« L’entraînement s’est très bien déroulé », a raconté Rosalind Groenewoud. « C’est génial de commencer la saison avec un podium. Il s’agit de notre première épreuve de qualification en vue des Jeux olympiques, je suis donc bien contente de commencer ainsi la saison de qualification. »

Les skieuses Kaya Turski et Yuki Tsubota finissent première et deuxième au slopestyle

Les athlètes canadiennes de slopestyle ont récolté deux médailles dimanche lorsque Kaya Turski et Yuki Tsubota ont terminé en première et deuxième places de l’épreuve féminine. Mme Turski a poursuivi sur sa lancée, après une saison parfaite l’an dernier, avec une victoire et un résultat de 87.25. Mme Tsubota, qui était quatrième remplaçante pour cette épreuve, a terminé deuxième avec un résultat de 72.25.

Kaya Turski, qui a gagné toutes les compétitions auxquelles elle a participé l’année dernière, a expliqué que les conditions étaient difficiles.

« Le vent soufflait très fort, et même en rafales. La visibilité et les conditions étaient précaires. Je suis bien contente d’être simplement parvenue à me rendre en bas du parcours. J’ai concentré mes efforts à ne pas perdre le contrôle et je sais que tout le monde a éprouvé des difficultés au niveau de la vitesse. »

« J’ai fait ce que j’avais prévu pour ma descente… ça n’a pas été ma meilleure descente, mais considérant les conditions, je m’en suis très bien tirée et je suis contente de mon ski. C’est un excellent coup d’envoi à ma saison, surtout que l’épreuve en était une de qualification olympique et qu’on s’apprête maintenant à participer aux X Games. »

Normal
0

false
false
false

EN-CA
X-NONE
X-NONE

Erik Guay se rapproche d’un titre historique

Erik Guay, Olympien de 2010 et champion du monde en titre de descente, a remporté le bronze à Val Gardena, en Italie, après une descente enlevante que cet athlète originaire de Mont-Tremblant (Québec) a dû parcourir dans un épais brouillard.

Cette troisième place de M. Guay représente sa 18e présence sur un podium de la Coupe du monde. L’athlète de 31 ans n’a maintenant plus qu’à obtenir deux autres médailles pour battre le record de 20 médailles de Coupe du monde de la légende canadienne de descente et médaillé de bronze aux Jeux olympiques de 1980, Steve Podborski.

« Je suis pompé parce que du sommet au bas du parcours, j’étais en mode attaque et j’ai bien skié. J’ai fait ce qu’il fallait », a déclaré Erik Guay dont le temps a été de une minute, 29,06 secondes sur un tracé raccourci. « J’ai définitivement senti que j’étais parmi les meilleurs coureurs de la journée. J’ai affronté des conditions difficiles, mais (les coureurs partant plus tard) ont profité avantageusement de leurs positions de départ. »

Erik Guay affirme qu’il est bien conscient que de battre le record de M. Podborski représenterait tout un exploit.

« Je suis satisfait de mon ski et très optimiste pour le reste de la saison. Deux podiums de plus et je serai à égalité avec le record de Steve. Je ne passe pas mes nuits à y penser, mais pouvoir dire être le meilleur skieur de l’histoire canadienne serait quelque chose de plutôt spécial. »

 

Les athlètes de bobsleigh et de skeleton poursuivent la fin de semaine fructueuse

Le Canada remporte l’or de nouveau, moins de 24 heures après que Kaillie Humphries a piloté son bobsleigh jusqu’en première place, à l’aide de sa freineuse Chelsea Valois. Cette fois-ci, ce sont Lyndon Rush et Jesse Lumsden qui ont remporté leur première médaille d’or de la saison à La Plagne, en France, après avoir réalisé les deux descentes les plus rapides pour terminer avec un temps combiné de 2:01.18.

«Nous avons frôlé ce genre de victoire tout au long de la saison, donc c’est d’autant plus savoureux d’y arriver enfin », a remarqué Lyndon Rush après le troisième podium consécutif de l’équipe. « C’est très, très dur, le départ de cette piste, parce que c’est très plat, donc les meilleurs athlètes vont se montrer dominants. Jesse est un athlète incroyable et il a assumé le fardeau à merveille aujourd’hui. »

En skeleton, Sarah Reid de Calgary (Alberta) a remporté une médaille d’argent sur la même piste et la même journée. L’athlète de 25 ans s’est propulsée au bas de la difficile piste de 1 507 m à La Plagne en seulement 2 min 8,71 s pour terminer ex aequo en deuxième place avec l’Allemande Marion Thees.

« J’ai réussi les deux poussées aujourd’hui et les descentes se sont bien déroulées », a constaté Sarah Reid, dont c’est la troisième et dernière qualification olympique pour cette année. Il lui faudra un autre résultat parmi les six premières au classement la saison prochaine pour se payer le voyage à Sotchi.

« C’est une piste difficile; on arrive difficilement à se détendre, car la piste ne laisse pas de lancer des défis et les virages exercent beaucoup de pression, mais j’ai su y arriver aujourd’hui. »

 

Dominique Maltais prend une avance avec deux médailles d’or consécutives

Dominique Maltais, de Petite-Rivière-Saint-François (Québec), a remporté sa deuxième médaille d’or consécutive en snowboard cross devançant de près sa coéquipière, Maëlle Ricker de Squamish (C.-B.), dans la finale féminine. Chris Robanske de Calgary (Alberta) a quant à lui obtenu la troisième place chez les hommes, derrière Seth Wescott des États-Unis et Alex Pullin de l’Australie.

« Je passer un très beau Noël avec ces deux victoires », a déclaré Dominique Maltais, gagnante du Globe de cristal 2012 de la FIS qui a aussi remporté la première étape du circuit la semaine dernière en Autriche. « C’est une bonne façon de débuter la saison et maintenant j’ai la chance d’aller passer du temps avec mes amis et ma famille durant les prochaines semaines. »

Pour Maëlle Ricker et Chris Robanske, les résultats d’aujourd’hui constituent une immense amélioration comparativement à leurs résultats de la semaine dernière en Autriche.

« Ça me prouve que je fais partie des meilleurs au monde », a déclaré Chris Robanske, qui a terminé 14e en Autriche. « Je suis très heureux, surtout après avoir dû me rétablir de blessures deux ans de suite. »

« Ce n’est que ma deuxième course depuis mon retour et mon deuxième podium en carrière. Je ne peux pas me plaindre, mais il y a toujours place à l’amélioration. »

 

Mikael Kingsbury et Alexandre Bilodeau poursuivent sur leur lancée tandis que Justine Dufour‑Lapointe s’illustre aux bosses

Ruka, en Finlande, s’est révélé un endroit chanceux pour l’équipe canadienne de bosses qui a remporté un total de trois médailles à la toute première compétition de la saison de la Coupe du monde de ski acrobatique de la FIS. Chez les hommes, l’équipe a été menée par Mikael Kingsbury, qui a remporté la première course de la saison après avoir reçu le Globe de cristal en 2012. Le champion des Jeux olympiques de 2010, Alex Bilodeau, a terminé tout juste derrière lui et a ainsi remporté l’argent.

« Je savais qu’il y avait beaucoup de pression pendant mon duel contre Alex. Je savais aussi que les médias en parleraient beaucoup et pendant un bon bout de temps. J’ai donc essayé de me détendre et d’avoir du plaisir pendant la course, et même si Alex est mon coéquipier, j’ai tenté de le traiter de la même façon que je le ferais avec un autre concurrent », a déclaré Mikael Kingsbury, gagnant du Globe de cristal la saison dernière. « Je me retrouve souvent en face à face avec les Canadiens, alors je me suis habitué à les traiter comme n’importe qui d’autre quand je suis dans le portillon de départ. »

La canadienne Justine Dufour-Lapointe a quant à elle remporté l’argent à l’épreuve féminine; elle avait terminé la saison 2011-2012 avec 8 médailles.

« En fait, je suis très fière de ma performance d’aujourd’hui car j’ai obtenu pour la toute première fois la plus haute note technique pour mes virages en ronde de qualification. J’y ai travaillé tout l’été; j’ai donc déjà atteint un de mes objectifs! »

 

L’équipe de demi-lune s’élance pour remporter trois médailles

Les skieurs de l’équipe canadienne de demi-lune sont montés trois fois sur le podium – y compris une victoire de Justin Dorey, de Vernon (C.-B.) – pour lancer la saison 2012-2013. Mike Riddle, de Sherwood Park (Alberta), a pour sa part fini troisième de l’épreuve masculine derrière son coéquipier Justin Dorey et Byron Wells de la Nouvelle-Zélande tandis que Rosalind Groenewoud de Calgary a terminé en troisième place de l’épreuve féminine de demi-lune.

« Il s’agit pour nous de la plus importante épreuve en ce qui a trait à la valeur des résultats », a expliqué Mike Riddle, champion du monde en titre. « C’est incroyable de se retrouver sur le podium… je suis vraiment content. J’espère maintenant bâtir sur cette base solide. »

Justin Dorey a affirmé qu’il était conscient que la fin de semaine serait très importante puisqu’il avait la possibilité de se qualifier pour les Jeux olympiques de 2014 à Sotchi.

« Habituellement, je donne tout ce que j’ai à chaque descente », a indiqué Justin Dorey. « Ça fonctionne parfois, mais c’est un pari chaque fois. Je savais que je me devais de gravir les marches du podium pour la qualification olympique, j’ai donc fait preuve de prudence… Ça m’a aidé à me concentrer. »

Pour Rosalind Groenewoud, championne du monde en titre chez les femmes, l’épreuve était une excellente façon d’évaluer sa condition physique en ce début de saison.

« L’entraînement s’est très bien déroulé », a raconté Rosalind Groenewoud. « C’est génial de commencer la saison avec un podium. Il s’agit de notre première épreuve de qualification en vue des Jeux olympiques, je suis donc bien contente de commencer ainsi la saison de qualification. »

 

Les skieuses Kaya Turski et Yuki Tsubota finissent première et deuxième au slopestyle

Les athlètes canadiennes de slopestyle ont récolté deux médailles dimanche lorsque Kaya Turski et Yuki Tsubota ont terminé en première et deuxième places de l’épreuve féminine. Mme Turski a poursuivi sur sa lancée, après une saison parfaite l’an dernier, avec une victoire et un résultat de 87.25. Mme Tsubota, qui était quatrième remplaçante pour cette épreuve, a terminé deuxième avec un résultat de 72.25.

Kaya Turski, qui a gagné toutes les compétitions auxquelles elle a participé l’année dernière, a expliqué que les conditions étaient difficiles.

« Le vent soufflait très fort, et même en rafales. La visibilité et les conditions étaient précaires. Je suis bien contente d’être simplement parvenue à me rendre en bas du parcours. J’ai concentré mes efforts à ne pas perdre le contrôle et je sais que tout le monde a éprouvé des difficultés au niveau de la vitesse. »

« J’ai fait ce que j’avais prévu pour ma descente… ça n’a pas été ma meilleure descente, mais considérant les conditions, je m’en suis très bien tirée et je suis contente de mon ski. C’est un excellent coup d’envoi à ma saison, surtout que l’épreuve en était une de qualification olympique et qu’on s’apprête maintenant à participer aux X Games. »

/* Style Definitions */
table.MsoNormalTable
{mso-style-name:"Table Normal";
mso-tstyle-rowband-size:0;
mso-tstyle-colband-size:0;
mso-style-noshow:yes;
mso-style-priority:99;
mso-style-qformat:yes;
mso-style-parent:"";
mso-padding-alt:0cm 5.4pt 0cm 5.4pt;
mso-para-margin-top:0cm;
mso-para-margin-right:0cm;
mso-para-margin-bottom:10.0pt;
mso-para-margin-left:0cm;
line-height:115%;
mso-pagination:widow-orphan;
font-size:11.0pt;
font-family:"Calibri","sans-serif";
mso-ascii-font-family:Calibri;
mso-ascii-theme-font:minor-latin;
mso-fareast-font-family:"Times New Roman";
mso-fareast-theme-font:minor-fareast;
mso-hansi-font-family:Calibri;
mso-hansi-theme-font:minor-latin;}

NADOLNY_Mark_COC_cropped

By Mark Nadolny

Identification Olympique

Sondage

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 25 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.