Biographie :

Au cours de sa carrière qui aura duré près de deux décennies, Steve Nash aura marqué l’histoire du basketball, particulièrement au Canada.

Au terme de son parcours à l’Université de Santa Clara en 1996, il est devenu le premier joueur canadien à être sélectionné en première ronde du Repêchage de la NBA depuis 1983. Il a ensuite porté les couleurs des Suns de Phoenix (1996-98, 2004-2012), des Mavericks de Dallas (1998-2004) et des Lakers de Los Angeles (2012-2015).

C’est pendant de son deuxième séjour avec les Suns que Nash a connu le plus de succès au niveau professionnel alors qu’il a remporté deux titres de joueur par excellence de la NBA en 2004-2005 et 2005-2006. Il est devenu le deuxième meneur de jeu seulement (après Magic Johnson) à remporter plus d’un titre de joueur par excellence et le premier Canadien à mériter cet honneur. En 2005, ses performances lui ont valu le trophée Lou Marsh, remis à l’athlète canadien de l’année. Il a aussi reçu le prix Lionel Conacher à titre d’athlète masculin de l’année au Canada en 2002, 2005 et 2006.

Nash a terminé sa carrière avec huit participations au Match des Étoiles de la NBA, mais il a aussi été reconnu pour son implication dans la communauté, remportant le prix J. Walter Kennedy en 2007. Il détient le record de la NBA pour le pourcentage de lancers francs réussis en carrière (.904).

En 1999, Nash a mené l’équipe canadienne à la médaille d’argent au Tournoi des Amériques, ce qui a permis à l’équipe de se qualifier pour les Jeux olympiques de Sydney en 2000. C’était la première fois que le Canada participait au tournoi olympique masculin en basketball depuis Séoul en 1988. Aux Jeux de Sydney, Nash a aidé le Canada à remporter quatre matchs du tournoi à la ronde, notamment deux victoires inattendues de 91-77 face à l’Espagne et de 83-75 contre la Yougoslavie, dans un match où Nash a récolté 26 points, huit rebonds et huit passes décisives. Nash a quitté le terrain en larmes après que le Canada a subi une défaite par un écart de cinq points face à la France en quarts de finale.

En reconnaissance de son impact sur le sport au Canada, Nash a été l’un des derniers porteurs de flambeau pour les Jeux olympiques de Vancouver en 2010, contribuant à allumer la vasque durant la cérémonie d’ouverture. En mai 2012, il a été nommé directeur général de l’équipe canadienne masculine de basketball. Il a annoncé sa retraite en tant que joueur en mars 2015, après avoir raté toute la saison 2014-2015 en raison d’une blessure récurrente au dos. À sa première année d’admissibilité, il a été sélectionné pour une intronisation au Temple de la renommée du basketball professionnel et il y fera son entrée officielle au début du mois de septembre 2018.