Biographie :

Segun Makinde a été nommé au sein de l’équipe olympique de 2012 comme membre de l’équipe du relais 4×100 m, mais n’y a pas participé. Il avait également été nommé à l’équipe des Championnats du monde de l’IAAF de 2013, mais encore une fois n’est pas monté en piste avec l’équipe du relais 4×100 m. Il est double médaillé d’or des Jeux de la francophonie de 2013, et ce, au 200 m et au relais 4×100 m. L’expérience de Segun en compétitions multisports comprend aussi les Jeux mondiaux universitaires de 2011 et de 2013 où il s’est classé deux fois parmi les cinq premiers au 200 m. Il a représenté le Canada pour la première fois aux Championnats du monde jeunesse de l’IAAF de 2007 et a aussi participé aux Championnats du monde juniors de l’IAAF de 2010 à Moncton. Il a terminé 5e au 100 m aux Championnats canadiens de 2016 après avoir inscrit un record personnel à 10,24 secondes, en juin.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Femi et Eunice Makinde. Il a deux frères et sœurs cadets : Toluwalope et Oluwagbenga. Sa famille est déménagée au Canada en 1992 après que son père a obtenu une bourse d’études pour poursuivre son doctorat à Edmonton. Débuts : Il a commencé à courir sur piste à 15 ans. Il s’était toujours intéressé au sport, mais il a fallu que M. Dempsey, un enseignant au secondaire, le force à s’inscrire à une compétition à l’été de 2006 pour qu’il prenne conscience du potentiel qu’il avait. Au-delà de l’athlétisme : Il aime lire de bons livres, écouter de la musique, regarder des films. Il fait partie du Programme Athlètes Olympiques RBC. Il est diplômé de l’Université d’Ottawa depuis 2014 et détient un baccalauréat en commerce, avec une spécialisation en marketing. C’est David Oliver, coureur de haies américain champion du monde, qui l’inspire par sa détermination et son attitude infatigable. Il possède une montre des Jeux mondiaux universitaires de 2013 qui est aujourd’hui devenue un porte-bonheur. Il voyage toujours avec sa bible. Il collectionne les pièces de monnaie et les porte-clés quand il voyage. Sa devise : Plus vous recherchez ce qui vous met mal à l’aise, plus vous vous sentirez à l’aise.