Biographie :

Nicole LuchanskiNicole Luchanski veut jouer dans l’équipe canadienne depuis qu’à 14 ans, elle a assisté à la toute première Coupe du monde féminine de l’IBAF qui avait lieu dans sa ville. Deux ans plus tard, à 16 ans, elle a été repêchée par l’équipe nationale féminine dès la première année où elle y a été admissible. Nicole a remporté trois médailles en cinq participations à la Coupe du monde, dont une médaille d’argent en 2008. Lors de la Coupe du monde de 2012, elle a été la seule joueuse du tournoi à frapper un coup de circuit. Elle a également été nommée au deuxième but dans l’équipe des étoiles à la suite de la médaille de bronze du Canada. Au sein de l’équipe de l’Alberta, Nicole a joué dans la ligue masculine Midget AA pour s’entraîner avant le Championnat national féminin sénior sur invitation en fin de saison. En 2014, elle était membre de la première équipe médaillée d’or de l’Alberta aux Championnats canadiens.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Elle est la fille de Michael et Susan Luchanski. Son frère aîné s’appelle Brett. Débuts : Elle a commencé à jouer au tee-ball à l’âge de quatre ans. À l’âge de neuf ans, ses parents lui ont demandé si elle préférait le softball ou le baseball. Elle a fait fi des normes culturelles pour se mettre au baseball, attirée par les lancers, les buts volés, la façon dont la balle tenait dans sa petite main, les uniformes et la culture. Autres intérêts : Elle a obtenu son diplôme de l’Université de l’Alberta en 2013 (baccalauréat ès sciences en foresterie). Elle a travaillé comme forestière, ingénieure forestière adjointe. Elle aime le camping, la musique country et passer du temps avec le chien de la famille, Mojo « The Moj » Luchanski. Elle est monitrice bénévole au camp d’hiver Baseball Alberta Girls. De tout et de rien : Sa citation préférée : « Le succès ne nous appartient pas, il nous est loué. Et on doit payer le loyer tous les jours » – JJ Watt. Son idole est Jose Altuve à qui on lui a déjà dit de rentrer à la maison pendant un camp de recrutement parce qu’il était trop petit pour jouer dans les ligues majeures. Sachant qu’il y aurait d’autres recruteurs le deuxième jour, il s’est quand même présenté et on lui a ensuite offert un contrat. Il a fait partie de l’équipe des étoiles à deux reprises, et il est champion frappeur de la Ligue américaine. Elle ne marche ou n’efface jamais intentionnellement les lignes à la craie sur le terrain, ne lance jamais son gant (elle le dépose toujours par terre), elle ne vérifie jamais son téléphone en se rendant au terrain. Elle se prend en photo avec sa coéquipière Amanda devant le signe « Canada » à toutes les cérémonies d’ouverture de la Coupe du monde. On la surnomme : Luch

PALMARÈS INTERNATIONAL

CM IBAF : 2014 – 4e; 2012 – BRONZE; 2010 – 5e; 2008 – ARGENT; 2006 – BRONZE