Biographie :

Lauriane Rougeau a endossé le chandail du Canada pour la première fois lorsqu’elle était membre de l’équipe nationale féminine de hockey des moins de 18 ans, pour laquelle elle était aussi capitaine. Les joueuses ont gagné la médaille d’argent au Championnat du monde de hockey féminin des moins de 18 ans de l’IIHF de 2008, à Calgary, où elle a été nommée meilleure défenseure. Après avoir concouru sur la scène internationale comme membre de l’équipe nationale des moins de 22 ans, Lauriane est passée à l’équipe nationale féminine de hockey en 2011 pour ensuite faire ses débuts au Championnat du monde en 2012, où elle a aidé son équipe à remporter la médaille d’or. Elle a de nouveau participé à cette compétition l’année suivante et a aidé les siennes à remporter la médaille d’argent. Elle a participé à ses premiers Jeux olympiques en 2014 à Sotchi, où elle a aidé le Canada à remporter sa quatrième médaille d’or consécutive en hockey féminin. Elle a remporté trois médailles d’argent de championnats du monde en plus en 2015, 2016 et 2017.

La carrière collégiale Lauriane l’a menée à l’université Cornell. Sélectionnée comme recrue de l’année de la Ivy League lors de la saison 2009-2010, elle a aidé les siennes à accéder au match de championnat de la NCAA. L’équipe a atteint la demi-finale les trois années suivantes, en comptant la saison 2012-2013 où Lauriane était capitaine de l’équipe. Après Sotchi 2014, elle a joint l’équipe de Montréal de la Ligue canadienne de hockey féminin qui s’est rendue jusqu’à la finale de la Coupe Clarkson lors des saisons 2014‑2015 et 2015‑2016 puis qui l’a finalement remporté la saison suivante. Elle a subi les plus importantes blessures de sa carrière dans les deux années précédant PyeongChang 2018. Elle s’est d’abord fracturé un os du pied en bloquant un tir, puis s’est fracturé un os du poignet et s’est perforé un tendon.

À PyeongChang 2018, Lauriane Rougeau a remporté l’argent en hockey féminin.

À propos de Lauriane

Débuts : Elle a commencé à jouer au hockey dès l’âge de 5 ans. Elle avait d’abord fait du patinage artistique, mais cela lui déplaisait, donc quand ses parents lui ont dit de choisir un autre sport, elle a choisi le hockey.

Au-delà du hockey : Elle a obtenu son diplôme de l’université Cornell en mai 2013 où elle a fait une majeure en sciences de la nutrition. Elle a obtenu une maîtrise en science de l’activité physique en gestion du sport de l’Université d’Ottawa en 2016. Elle aime la lecture, le coloriage, le tennis, le golf, le kayak et la planche à bras. Son rêve olympique s’est manifesté en voyant les Canadiennes vaincre malgré l’adversité et remporté l’or du hockey féminin à Salt Lake City 2002. Son modèle est Caroline Ouellette pour sa passion, son amour et son dévouement inégalés envers le hockey. Sa citation favorite : « Pourquoi tomber? Pour mieux se relever. » – Christopher Nolan.