Biographie :

Jillian Saulnier a d’abord porté l’unifolié sur la scène internationale en tant que membre de l’équipe nationale des moins de 18 ans. Elle a remporté l’argent avec Équipe Canada lors du Championnat du monde IIHF des moins de 18 ans en 2009 avant de s’emparer de la médaille d’or du tournoi l’année suivante, où elle a marqué quatre buts et obtenu six mentions d’aide en cinq matchs.

Jillian s’est jointe à l’équipe nationale pour la première fois à l’automne 2014 lors de la Coupe des quatre nations, où le Canada a remporté la médaille d’or. En 2015, elle est aussi devenue la première hockeyeuse de Nouvelle-Écosse à participer au Championnat du monde IIHF. Elle a notamment aidé le Canada à y remporter la médaille d’argent. Elle est retournée au Championnat du monde en 2016 et y a marqué un but alors que le Canada remportait la médaille d’argent à nouveau. En janvier 2017, Jillian a été capitaine de l’équipe nationale de développement lors de la Coupe des nations à Füssen, en Allemagne, où le Canada a remporté la médaille d’argent. Cependant, elle n’a pas été nommée à l’équipe du Championnat du monde 2017, ce qui lui a fait reconnaître à quel point elle aime représenter le Canada et lui a donné la motivation de redoubler d’ardeur afin de réaliser son rêve olympique. Son rêve est devenu réalité à PyeongChang 2018 où elle a aidé le Canada à remporter la médaille d’argent.

Elle a entamé sa carrière universitaire à l’université Cornell lors de la saison 2011-2012 et a été nommée recrue de l’année de la Ivy League et de l’Eastern College Atheltic Conference. À sa troisième année, lors de la saison 2013-2014, elle a été de la première équipe des étoiles américaines. Elle a aussi été codétentrice du titre de joueuse de l’année de la Ivy League et une des trois finalistes du trophée Patty Kazmaier décerné à la meilleure joueuse de hockey de la NCAA. Après avoir obtenu son diplôme, elle s’est jointe à l’Inferno de Calgary de la Ligue canadienne de hockey féminin avec qui elle a remporté la Coupe Clarkson lors de la saison 2015-2016.

À propos de Jillian

Débuts : Elle a commencé à jouer au hockey à l’âge de 5 ans. Son père a construit une patinoire pour que son jeune frère puisse jouer dans leur cour, et elle a fait comme lui.

Au-delà du hockey : Elle a obtenu son diplôme en agriculture et sciences de la vie à l’université Cornell en 2015. Elle aime passer ses temps libres à son chalet en Nouvelle-Écosse où elle fait de la moto. Elle joue de la guitare. Elle est passionnée des affaires et de l’entrepreneuriat. Son équipe préférée dans la LNH est le Canadien de Montréal. Clara Hughes est son idole sportive. Alors qu’elle regardait le match de la médaille d’or de hockey féminin de Salt Lake City 2002 à la télévision, sa mère l’a prise en photo. Elle était debout devant l’équipe qui chantait l’hymne national. Elle aimerait que sa mère prenne une autre photo comme celle-là, mais elle souhaite se tenir sur la ligne bleue et non devant son écran. Sa devise : « La volonté de gagner doit vaincre la peur de perdre (il s’agit aussi de la devise de son grand-père qui compose avec un diagnostic du Parkinson, tombé tout juste avant que Jillian soit centralisée en vue des Jeux olympiques)