Biographie :

Membre du programme de l’équipe nationale depuis 2007, Jennifer Wakefield a joué pour l’équipe nationale des moins de 22 ans avant d’être sélectionnée comme réserviste pour le Championnat du monde de hockey féminin de l’IIHF de 2009. Jennifer s’entraînait avec l’équipe nationale pendant la période qui a précédé Vancouver 2010, mais n’a pas été retenue par l’équipe olympique. Elle a par la suite participé aux championnats du monde de 2011, de 2012 et de 2013, auxquels elle a remporté une médaille d’or et deux médailles d’argent. Elle a participé à ses premiers Jeux olympiques à Sotchi 2014 et a aidé le Canada à remporter sa quatrième médaille d’or consécutive en hockey sur glace féminin. S’en sont ensuite suivi trois médailles d’argent aux championnats du monde. En 2016, elle a été une des meilleures marqueuses canadiennes avec trois buts et trois mentions d’aide.

Ayant évolué sur le circuit collégial au sein de l’équipe de l’université du New Hampshire lors de la saison 2007‑2008, dès sa première année, Jennifer a permis aux siennes de se rendre aux demi-finales de la NCAA. La saison suivante, elle a été retenue parmi les 10 finalistes pour le trophée Patty Kazmaier, remis à la meilleure hockeyeuse de la NCAA. Après son année d’entraînement avec l’équipe nationale, Jennifer a changé d’établissement postsecondaire afin de poursuivre ses études à l’université de Boston où elle a aidé son équipe à atteindre le match de championnat du tournoi de la NCAA de la saison 2010‑2011. Après avoir obtenu son diplôme en 2012, Jennifer a été repêchée par les Furies de Toronto de la Ligue canadienne de hockey féminin et a aidé les siennes à se rendre jusqu’en série éliminatoire de la Coupe Clarkson lors de la saison 2012‑2013.

Après Sotchi 2014, Jennifer a joué pour des équipes en Suède, partageant sa saison 2014‑2015 entre l’équipe masculine de troisième division IK Guts et l’équipe féminine Linköping HC. Elle a remporté le championnat Riksserien avec ses coéquipières, tout en étant la meilleure marqueuse. Elle a ensuite passé les deux saisons suivantes avec l’équipe Linköping HC en étant au sommet du tableau des marqueuses de la ligue. Lors de sa participation aux Jeux d’hiver du Canada 2007, elle a occupé la tête du classement des marqueuses grâce à sa fiche de 12 buts et de huit mentions d’aide.

À propos de Jennifer

Débuts : Ses parents l’ont d’abord initiée au patinage artistique, mais rapidement elle ne voulait plus chausser ses patins blancs qui lui torturaient les pieds. Lors de sa sortie suivante, elle portait des patins de hockey et ses sœurs, leurs patins blancs. Un jour après une séance d’initiation au patin, elle a vu des filles jouer à la ringuette qu’on lui disait être du hockey. Son père lui a alors promis que si elle faisait du patin pendant un an, il l’inscrirait ensuite au hockey.

Au-delà du hockey : Elle a passé deux ans à l’université du New Hampshire avant de changer d’établissement d’enseignement pour l’université de Boston en septembre 2010, où elle a obtenu un baccalauréat en art et science en 2012. Elle aime regarder des documentaires, essayer de nouveaux restaurants, faire du snowboard, pêcher et aller à des parcs d’attractions. Son émission de télévision favorite est Dre Grey, leçons d’anatomie, et son sport favori, autre que le hockey, est le rugby. Sa devise : « Dans un combat, ce n’est pas la taille du chien qui importe, c’est son désir de lutter. » Elle collectionne les rondelles des tournois internationaux auxquels elle participe.