Une gardienne de but de hockey sur glace ouvre les bras en guise de célébration

Emerance Maschmeyer

Biographie

Emerance Maschmeyer s’est jointe au programme de l’équipe nationale canadienne pour la première fois à l’aube de la saison 2011-2012. Elle a remporté trois matchs au Championnat du monde féminin des moins de 18 ans de l’IIHF 2012, en plus de signer un jeu blanc contre les États-Unis dans le match pour la médaille d’or et en n’accordant qu’un seul but dans l’ensemble du tournoi. Elle s’est ensuite jointe à l’équipe de développement des moins de 22 ans avant de faire ses débuts au sein de l’équipe nationale féminine à la Coupe des quatre nations 2014, remportant une autre médaille d’or pour le Canada.

Maschmeyer occupait le poste de troisième gardienne de but pour le Canada au Championnat du monde féminin de l’IIHF 2015, remportant une médaille d’argent au passage. En 2016, elle était d’office pour trois rencontres pour le Canada au Championnat du monde et a été nommée meilleure gardienne de but du tournoi après avoir accordé seulement quatre buts. Malheureusement, l’un de ces buts a été marqué dans la défaite de 1-0 en prolongation contre les États-Unis dans le match pour la médaille d’or. En 2017, Maschmeyer a remporté une victoire aux Championnats du monde en mettant la main sur une troisième médaille d’argent consécutive.

Après avoir été exclue de l’équipe olympique en 2018, Maschmeyer était de retour au sein de l’équipe nationale pour le Championnat du monde de 2019. Elle a disputé trois matchs, étant d’office pour deux rencontres, et a obtenu un blanchissage dans la victoire du Canada en quart de finale contre l’Allemagne. Le Canada a remporté la médaille de bronze après une défaite surprise contre la Finlande en demi-finale. Elle a aidé le Canada à se relever au Championnat du monde de 2021, remportant deux victoires par jeu blanc, en route vers le premier titre mondial du pays depuis 2012.

Maschmeyer a joué à l’Université Harvard dans la NCAA, où elle a terminé en tant que meneuse de tous les temps du Crimson au chapitre des arrêts réalisés. En tant qu’étudiante de première année en 2013, elle a été nommée recrue de l’année de la Ivy League. À sa deuxième saison, elle a été nommée gardienne de but de l’année de l’association ECAC, finaliste pour l’obtention du trophée Patty Kazmaier décerné à la meilleure joueuse de la NCAA, en plus de devenir la 10e joueuse de Harvard à être sélectionnée au sein de la deuxième équipe d’étoiles nationale universitaire américaine. Elle a mis fin à son parcours universitaire avec trois sélections au sein de la première équipe d’étoiles de la Ivy League (2014 à 2016).

Maschmeyer s’est jointe à l’Inferno de Calgary de la LCHF en 2016-2017, atteignant la finale de la Coupe Clarkson, où son équipe a perdu contre Montréal. Elle a été échangée aux Canadiennes la saison suivante, décrochant le rôle de partante après avoir été retranchée dans le cadre de la centralisation de l’équipe nationale en vue des Jeux olympiques de 2018. En 2019, elle a de nouveau atteint la finale de la Coupe Clarkson, mais a vu son ancienne équipe remporter le trophée. Après que la ligue ait mis fin à ses activités, Maschmeyer a rejoint la PWHPA, évoluant avec l’équipe basée à Montréal dans le cadre des éditions 2020 et 2021 du Dream Gap Tour.

Avant de se joindre à Harvard, Maschmeyer a joué une saison de hockey masculin avec les Bobcats de Lloydminster dans la Ligue de hockey junior de l’Alberta, un circuit junior A. Elle a même affronté son frère Brock, qui évoluait alors pour les Oil Barons de Fort McMurray, l’empêchant de marquer en tirs de barrage. Maschmeyer a aussi été la deuxième gardienne de but à participer au célèbre tournoi Brick des moins de 10 ans à Edmonton.

À propos d’Emerance

Débuts : Elle a commencé à jouer au hockey à trois ans et a fait la transition devant les filets à l’âge de sept ans… Elle évoluait dans des ligues pour garçons avant de faire le saut chez les filles à l’université Autres intérêts : Diplômée de l’Université Harvard en 2016… Elle a aussi étudié à la Smith School of Business de l’Université Queen’s… Elle travaille actuellement comme entraîneure des gardiennes de but à l’Université Concordia… Elle aime le yoga, la randonnée, les jeux de pelouse, être sur le lac, et passer du temps avec sa famille… De tout et de rien : Sa sœur aînée Brittaney a évolué avec l’équipe canadienne des moins de 22 ans en plus de jouer en NCAA avec l’Université St Lawrence ainsi que l’Université Syracuse… Son frère aîné Brock évolue chez les professionnels en Allemagne… Elle collectionne les tasses de compétitions internationales… Elle a remporté l’or avec Équipe Alberta aux Jeux d’hiver du Canada en 2011…

Palmarès international

Championnat du monde féminin de l’IIHF : 2021 - OR; 2019 - BRONZE; 2017 - ARGENT; 2016 - ARGENT; 2015 - ARGENT  Championnat du monde U18 féminin de l’IIHF : 2012 - OR