Biographie :

Bailey Bram porte l’uniforme du Canada depuis 2007 lorsqu’elle était membre de l’équipe nationale des moins de 18 ans. En 2008, elle a aidé l’équipe canadienne à remporter la médaille d’argent lors du Championnat du monde IIHF des moins de 18 ans. Après quelques années au sein de l’équipe nationale des moins de 22 ans, Bailey s’est jointe à l’équipe nationale féminine en 2012. Elle a contribué à l’obtention de la médaille d’or de l’équipe au Championnat du monde de 2012 avant de remporter l’argent à ce même tournoi en 2013.

Bailey a été centralisée avec l’équipe nationale féminine avant les Jeux olympiques d’hiver de Sotchi 2014, mais elle a été retranchée de l’alignement à la dernière minute. Elle a tiré énormément de motivation de cette situation et elle a depuis participé à trois autres championnats du monde et y a remporté l’argent en 2015, 2016 et 2017. Elle a joué au niveau universitaire à Erie, en Pennsylvanie, pour l’université Mercyhurst. Lors de sa deuxième saison, celle de 2009-2010, elle a aidé son équipe à atteindre les demi-finales de la NCAA. Elle a aussi reçu sa première de deux nominations en carrière pour le trophée Patty Kazmaier décerné à la meilleure joueuse de hockey de la NCAA. Lors de la saison 2011-2012, sa dernière en tant qu’étudiante universitaire, son équipe a remporté la conférence de la College Hockey America.

Après son entrée dans la Ligue canadienne de hockey féminin avec l’équipe de Brampton lors de la saison 2012-2013, Bailey a été échangée à Calgary. Lors de sa deuxième saison avec l’Inferno, celle de 2015-2016, elle et son équipe ont remporté la Coupe Clarkson.

À PyeongChang 2018, Bailey Bram a remporté l’argent en hockey féminin.

À propos de Bailey

Débuts : Bailey a commencé à jouer au hockey à l’âge de 3 ans. Elle y était naturellement attirée, car elle voulait faire comme ses frères qui y jouaient déjà. Elle a grandi dans la même ville que sa coéquipière Jocelyne Larocque qui a aussi joué au hockey avec son grand frère. Bailey avait donc un modèle à qui s’identifier.

Au-delà du hockey :  Elle aime lire, faire de la pâtisserie et jouer avec son chien Bella. Elle aime se rendre au lac. Elle travaille à temps partiel dans une école de hockey. Elle a obtenu son diplôme de marketing de l’université Mercyhurst en 2012. Elle aimerait devenir massothérapeute. Elle est mentore auprès de jeunes de quartiers défavorisés grâce au programme Classroom Champions et elle appuie le Manoir Ronald MacDonald. Son rêve olympique a pris forme lorsqu’elle a suivi le Championnat du monde de hockey féminin de 2007 à Winnipeg et qu’elle a constaté qu’il lui serait possible un jour de jouer à ce niveau. On la surnomme Bailes, Brammer ou Bam Bam. Elle voyage toujours avec ce que ses coéquipières appellent son « trio offensif » : son ours en peluche, sa doudou et l’oreiller rose de sa grand-mère. Avant chaque partie, elle mange un sandwich au beurre d’arachide et à la confiture. Mot d’ordre : « Laisse aller, Dieu s’en occupe. » Citations favorites : « Je puis tout par celui qui me fortifie. » – Philippiens 4 :13