Biographie :

Ariane Fortin connaît un moment marquant dans sa carrière aux Jeux du Commonwealth de 2014 lorsqu’elle remporte la médaille d’argent après sa seule défaite contre la championne du monde de 2012, Savannah Marshall, par suite d’une décision majoritaire. Double championne du monde, Ariane rate sa chance de participer aux Jeux olympiques de 2012 et cède la seule participation canadienne de la catégorie 75 kg à Mary Spencer. La bataille décisive entre les amies devenues rivales a été exposée dans le documentaire Last Woman Standing. Encore plus déterminée à se qualifier pour les Jeux olympiques, Ariane reprend l’entraînement de plus belle et réussit à retrouver sa place au sein de l’équipe nationale après une victoire contre Mary au Championnat canadien de 2013, puis au tournoi de sélection finale de l’équipe nationale de la même année. En 2014, elle est de retour aux Championnats du monde, où elle décroche la médaille de bronze, subissant sa seule défaite à la demi-finale contre la championne olympique Claressa Shield. Selon l’athlète canadienne, celle-ci serait la seule boxeuse du monde à disposer d’un avantage sur elle en matière de vitesse. Aux Jeux panaméricains de 2015 à Toronto, Ariane a ajouté une médaille de bronze à sa collection en l’emportant contre la Vénézuélienne Carmona Paez Franceli en quarts de finale. Elle a confirmé sa présence à Rio 2016 avec sa position de vice-championne derrière Claressa Shields lors de la qualification olympique des Amériques de mars 2016. Boxe Canada a nommé Ariane boxeuse féminine de l’année en 2006, 2008 et 2009.

À propos de l’athlète…

Famille : Ses parents se nomment Roger Fortin et Evelyne Brochu. Elle a une sœur cadette qui s’appelle Dominique. Débuts : Elle a commencé la boxe à l’âge de 16 ans. Le film Girlfight (La pugiliste) l’a inspirée à s’adonner au sport. Elle a suivi deux amis au club et a livré son premier combat trois mois plus tard. Il s’agissait du premier sport individuel auquel elle participait, et elle a aimé comment il mettait sa force de caractère à l’épreuve. Au-delà de la boxe : Elle détient un baccalauréat intégré en langue française et rédaction professionnelle. Elle fait ses études à distance par le biais de Téluq (Université du Québec). Elle adore le sushi. Ses modèles sont Lucian Bute, Adrian Diaconnu et Jojo Dan, à côté de qui elle s’est entraînée tous les jours et a appris son éthique de travail. Elle regarde des vidéos comiques sur YouTube si elle est nerveuse avant un combat. Sa devise : « S’élever pour vaincre ». Elle croit qu’elle se heurte à des obstacles parce qu’elle a les outils pour les surmonter.