TORONTO (23 septembre 2019) – Le Comité olympique canadien (COC) a dévoilé lundi la liste des intronisés 2019 du Temple de la renommée olympique du Canada, présenté par RBC. La classe de 2019 est composée d’athlètes, d’équipes, d’entraîneurs et de bâtisseurs d’Équipe Canada qui incarnent les principaux fondamentaux et les valeurs de l’Olympisme avec distinction.

Les intronisés de 2019 sont Alexandre Despatie (Athlète – Plongeon), double médaillé d’argent olympique au tremplin de 3 m; Christine Girard (Athlète – Haltérophilie), double médaillée olympique; Émilie Heymans (Athlète – Plongeon), quadruple médaillée olympique; Simon Whitfield (Athlète – Triathlon), double médaillé olympique; Hiroshi Nakamura (Entraîneur – Judo), entraîneur-chef d’Équipe Canada à cinq Jeux olympiques; l’équipe féminine de hockey de Vancouver 2010; l’équipe féminine de soccer de Londres 2012; Jack Poole (Bâtisseur – à titre posthume), président et chef de la direction bénévole de la Société de candidature de Vancouver 2010 et président du comité d’organisation de Vancouver 2010; et Randy Starkman (Bâtisseur – à titre posthume), journaliste sportif avec une carrière de 24 ans de couverture des athlètes olympiques et amateurs canadiens.

La cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée olympique du Canada de 2019 se déroulera le 23 octobre 2019 au studio Glenn Gould à Toronto. Les intronisés individuels seront commémorés avec des murales peintes en leur honneur dans leurs communautés locales respectives à travers le Canada.

« Le groupe d’intronisés de 2019 a défini ce que signifie d’être olympiques. Ces personnes nous rappellent que le Mouvement olympique va au-delà de la simple victoire. C’est à propos de laisser une trace indélébile dans nos communautés, notre pays et dans la prochaine génération, a déclaré Tricia Smith, présidente du COC. Nous sommes fiers d’honorer leur héritage avec la distinction de membre du Temple de la renommée olympique du Canada. »

La cérémonie d’intronisation reconnaîtra aussi plusieurs personnes pour leur travail au sein de la communauté. Le prix de la Prochaine génération RBC sera décerné en reconnaissance d’une personne qui a fait une contribution important au développement et au soutien de la prochaine génération d’athlètes olympiques au Canada. Le prix Randy Starkman, décerné en l’honneur du membre intronisé en 2019 Randy Starkman, honorera un(e) athlète de l’équipe nationale du Canada qui a utilisé son excellence sportive au bénéfice de la communauté. Cinq athlètes olympiques à la retraite recevront une Subvention Héritage d’OLY Canada pour leur travail de direction d’un projet qui profite à leur communauté.

Les lauréats du prix de la Prochaine génération et du prix Randy Starkman seront dévoilés dans le cadre de la cérémonie d’intronisation. Le nom des récipiendaires de la Subvention OLY sera rendu public le lundi 21 octobre 2019.

Depuis 1949, le Temple de la renommée olympique du Canada a intronisé 429 athlètes, équipes, entraîneurs et bâtisseurs, en reconnaissance de leurs grandes réalisations olympiques et de leur incarnation des valeurs olympiques. Pour plus de détails sur le groupe d’intronisés de 2019 et sur le Temple de la renommée olympique du Canada, visitez le site Web officiel du Temple de la renommée olympique du Canada.

À PROPOS DES INTRONISÉS AU TEMPLE DE LA RENOMMÉE OLYMPIQUE DU CANADA

Alexandre Despatie est le premier Canadien à avoir remporté une médaille olympique en plongeon. Despatie continue de promouvoir les valeurs de l’Olympisme après avoir pris sa retraite du sport en partageant les histoires des athlètes canadiens d’aujourd’hui dans le monde des médias en plus de poursuivre ses activités caritatives.

Christine Girard est la première championne olympique canadienne dans son sport et la première femme canadienne à avoir remporté une médaille olympique en haltérophilie. Sa médaille de bronze (Beijing 2008) et sa médaille d’or (Londres 2012) lui ont été remises des années après la tenue des Jeux quand des athlètes classées devant elle ont été disqualifiées pour dopage. Devenue une ardente militante dans la lutte contre le dopage dans le sport, Girard partage son histoire et est activement impliquée dans des discussions avec des défenseurs de l’antidopage à l’échelle nationale et internationale.

Émilie Heymans est la première Olympienne canadienne de sports d’été à remporter des médailles à quatre Jeux consécutifs. Après s’être retirée du sport, elle a aussi partagé le message suivant : la vie d’athlète n’est pas toujours facile, mais peu importe ce que vous faites dans la vie, il est essentiel de toujours persévérer et d’affronter ses peurs.

Simon Whitfield a écrit une page d’histoire à ses premiers Jeux olympiques à Sydney en 2000 où il est devenu de façon inattendue, le premier champion olympique du triathlon masculin. Il a été nommé porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture des Jeux de Sydney en 2000 et à la cérémonie d’ouverture des Jeux de Londres en 2012. Depuis son triomphe olympique, la croissance dans la participation au triathlon au Canada a été explosive, faisant de ce sport un de ceux qui ont connu la plus importante croissance au pays. Il travaille aussi avec des organismes caritatifs qui encouragent la santé et le conditionnement physique chez les jeunes.

Hiroshi Nakamura a été l’entraîneur-chef d’Équipe Canada au judo à cinq Jeux olympiques (1976, 1984, 1988, 2000 et 2004) et il est responsable de l’établissement du judo comme sport de compétition au pays. Sensei Nakamura participe à l’administration de la Fondation Nakamura Gill qui amasse des milliers de dollars chaque année pour appuyer les jeunes judokas qui ont besoin d’une aide financière et qui offre des classes à de jeunes adolescents ayant des difficultés d’intégration ainsi que des séances gratuites de judo.

L’équipe féminine de hockey de Vancouver 2010 a remporté l’or sur sa patinoire, soit un troisième titre olympique consécutif après avoir accordé seulement deux buts en cinq matchs au cours du tournoi. La victoire de l’équipe en finale (2-0) marque la seule fois dans l’histoire du hockey olympique féminin que le Canada a blanchi les États-Unis. L’inverse ne s’est jamais produit.

L’équipe féminine de soccer de Londres 2012 a surmonté un parcours décevant à la Coupe du Monde de 2011 pour se qualifier au tournoi olympique en passant par les qualifications régionales pour finalement remporter la médaille de bronze. C’était la première médaille du Canada aux Jeux olympiques dans un sport d’équipe depuis 1936. Cette victoire a renouvelé la passion nationale pour le ballon rond, conduisant à l’accueil de la Coupe du Monde Féminine au Canada en 2015 qui a établi le record d’affluence de l’histoire de cette compétition.

Jack Poole a été un des grands responsable d’amener les Jeux d’hiver de 2010 au Canada à titre de président et chef de la direction bénévole de la Société de candidature de Vancouver 2010, puis il a été président du comité d’organisation des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Vancouver 2010 (COVAN). Son travail a garanti qu’une génération de Canadiens pouvait poursuivre ses rêves olympiques à la maison en plus de continuer de rivaliser et de gagner à travers le monde.

Randy Starkman a été un journaliste très respecté qui a couvert les athlètes olympiques et amateurs canadiens sur une période de 24 ans. Il était reconnu comme un défenseur infatigable des athlètes canadiens et il s’est personnellement investi auprès des Olympiens du Canada. De nombreuses personnes l’ont décrit comme un être humain altruiste, un homme aux valeurs exemplaires et au caractère personnel immense. Starkman s’est aussi engagé dans plusieurs efforts caritatifs, particulièrement ceux qui venaient en aide aux enfants.

-30-

CONTACT POUR LES MÉDIAS

Josh Su, spécialiste des relations publiques
Cell. : 647-464-4060
Courriel : jsu@olympique.ca  

Photi Sotiropoulos, directeur des communications et des relations médias
Cell. : 416-476-9174
Courriel : psotiropoulos@olympique.ca