Résumé des Jeux :

Jeux de la XIVe Olympiade

Londres a été choisie pour organiser les Jeux olympiques de 1944, mais ceux-ci ont été annulés en raison de la Seconde Guerre mondiale. Au sortir des hostilités en 1945, Lord Burghley, alors président du comité olympique britannique, s’est rendu au CIO pour proposer que Londres soit le théâtre de la réhabilitation des Jeux olympiques en 1948. L’affaire a été officialisée en mars 1946, et les organisateurs n’ont disposé que de deux ans pour préparer l’événement.

Le comité d’organisation a décidé de tenir un relais du flambeau sous le thème de la paix, pour faire contraste avec le relais des Jeux de 1936 à Berlin dont l’objectif était d’accroître l’influence des nazis. Malgré une pénurie de produits de première nécessité alors rationnés, Londres a relevé le défi en organisant ce qu’on a baptisé « les Jeux de l’austérité ». Les athlètes étaient logés dans des baraques militaires ou dans des écoles converties en dortoirs. Plusieurs pays, dont le Canada, ont mis l’épaule à la roue en fournissant ce qui manquait. Le Canada a offert au comité d’organisation deux sapins de Douglas pour fabriquer les tremplins. C’était la première fois qu’un aussi grand nombre de pays prenait part aux Jeux, même si l’Allemagne et le Japon avaient été bannis en raison de leur rôle d’agresseurs pendant la guerre. De nombreux pays, dont la Birmanie, Ceylan, le Liban, Porto Rico, la Syrie et le Venezuela, envoient une délégation pour la première fois.

Les Jeux olympiques de 1948 à Londres sont les premiers à être télédiffusés conformément à un plan adopté en 1946 par la BBC, même si à l’époque, rares étaient les Britanniques qui possédaient un poste de télévision. Les blocs de départ font leur apparition dans les épreuves d’athlétisme et pour la première fois dans l’histoire olympique, les épreuves de plongeon et de natation sont disputées dans une piscine couverte. Le Canada a récolté trois médailles à Londres. Le canoéiste Douglas Bennett a remporté la médaille d’argent de l’épreuve du C-1 1000 m et son coéquipier Norman Lane, le bronze de l’épreuve du C-1 10 000 m. L’équipe féminine du relais 4×100 m a procuré au Canada sa seconde médaille de bronze.