Résumé des Jeux :

Jeux de la Ve Olympiade

Les Jeux olympiques de 1912 à Stockholm sont passés à l’histoire comme un modèle d’efficacité que les comités d’organisation se sont efforcés d’imiter pendant des décennies. Les hôtes suédois ont introduit l’usage du chronométrage électronique, la photo d’arrivée ainsi que les premiers annonceurs aux Jeux olympiques.

Les Jeux de Stockholm sont les premiers où les cinq continents étaient représentés grâce à la présence du Japon, le premier pays de l’Asie à se joindre à la compétition. Le pentathlon moderne, premier sport créé spécialement pour les Jeux, ainsi que les épreuves féminines de natation et de plongeon font leur entrée au programme olympique. Comme les lois suédoises de l’époque interdisaient la tenue des épreuves de boxe, le CIO a par la suite décidé de limiter l’intervention des pays hôte dans la composition du programme olympique. Les Jeux n’ont présenté aucune épreuve de cyclisme parce que le seul vélodrome de Stockholm avait été démantelé pour faire place au nouveau stade olympique.

Les 36 athlètes canadiens en compétition à Stockholm ont mis la main sur huit médailles. George Hodgson s’est imposé comme le héros des Jeux avec ses victoires au 1500 m style libre et au 400 m style libre. Premier médaillé olympique en natation, Hodgson est également le premier multimédaillé d’or du Canada. L’autre médaille d’or canadienne est revenue au marcheur George Goulding. Le médaillé de bronze des Jeux de Londres Calvin Bricker a gravi une marche sur le podium pour mettre la main sur une médaille d’argent en saut en hauteur, tout comme Duncan Gillis qui a remporté l’argent au lancer du marteau. Il faudra attendre 96 ans pour que le Canada gagne une autre médaille dans une épreuve de lancer. Le pentathlonien Frank Lukeman a reçu sa médaille de bronze en 1913 à la suite de la disqualification du médaillé d’or américain Jim Thorpe, puni pour avoir été un athlète professionnel. Lukeman a conservé sa médaille après le rétablissement à titre posthume de Thorpe en 1982.