Caitlin et Natalie sur leur lugePhoto: OIS/Thomas Lovelock. Handout image supplied by OIS/IOC
Photo: OIS/Thomas Lovelock. Handout image supplied by OIS/IOC

Les Jeux olympiques d’hiver de Milan-Cortina 2026 seront les plus équilibrés de l’histoire au chapitre de la représentation hommes-femmes

Les Jeux olympiques d’hiver se rapprocheront plus que jamais de la parité hommes-femmes à l’occasion de l’édition de Milan-Cortina 2026.

La commission exécutive du CIO a adopté le programme de l’événement qui comprendra un nombre record d’épreuves féminines — 50 — et fera en sorte que le taux de participation des femmes s’élèvera à 47 pour cent. C’est là une amélioration par rapport à Beijing 2022 , quand il y avait eu un taux de participation de 45,4 pour cent des femmes et un total de 46 épreuves féminines.

Il y aura 116 épreuves en tout : 54 pour les hommes, 50 pour les femmes et 12 épreuves mixtes. Un quota d’ensemble de 2 900 athlètes a été établi pour les Jeux, soit 1362 femmes et 1538 hommes.

Une sauteuse à ski en plein vol
La sauteuse à ski d’Équipe Canada Abigail Strate en compétition lors de l’épreuve par équipes mixtes aux Jeux olympiques d’hiver de Beijing 2022, le lundi 7 février 2022. Photo by Mark Blinch/COC

Programme des épreuves et quotas d’athlètes pour les Jeux de Milan-Cortina 2026

Pas moins de 12 des 16 sports qu’on retrouve au programme affichent un équilibre parfait en matière de représentation hommes-femmes en ce qui concerne le nombre d’athlètes qui seront inscrits. Les quatre sports qui n’ont pas encore atteint la parité sont le bobsleigh, le hockey sur glace, la luge et le combiné nordique.

L’écart au bobsleigh, où il aura 114 hommes et 56 femmes, est attribuable à l’épreuve de bob à quatre qui requiert un plus grand nombre d’athlètes. Le hockey sur glace regroupera 300 hommes et 230 femmes, ce qui s’explique par le fait qu’il y aura deux équipes de plus chez les hommes et que chaque formation masculine comptera un nombre légèrement supérieur d’athlètes que les formations féminines. La luge a réaffecté un certain nombre des places réservées aux hommes du côté des femmes, mais il existe encore un déséquilibre puisqu’il y aura 59 hommes et 47 femmes.

Le combiné nordique, avec 36 places de quota, continue d’être le seul sport du programme olympique à être réservé exclusivement aux hommes. La commission exécutive du CIO a choisi de conserver ce sport en vue des Jeux de Milan-Cortina 2026 afin de ne pas punir les athlètes qui sont actuellement actifs. Elle a toutefois indiqué qu’il devra y avoir une
« avancée positive importante » pour que le combiné nordique soit inclus dans le programme des Jeux d’hiver de 2030. Cela pourrait signifier qu’il devra y avoir un plus grand nombre de pays qui alignent une équipe nationale féminine au combiné nordique (sport où un seul championnat du monde avec 10 nations a été disputé) et/ou un plus large éventail de pays qui remportent des médailles d’importance à l’échelle internationale ainsi que des auditoires plus vastes.

La plupart des sports n’ont pas vu leur programme d’épreuves être modifié depuis les Jeux de Beijing 2022. Voici toutefois un aperçu des changements qui ont été apportés :

Ski acrobatique

Des épreuves de bosses en parallèle ont été ajoutées chez les hommes et les femmes. Elles font partie du programme des Championnats du monde de la FIS depuis 1999. Mikaël Kingsbury a été couronné champion du monde à trois reprises aux bosses en parallèle.

Deux skieurs acrobatiques dans une épreuve de bosse en parallèle.
Le Français Benjamin Cavet, à gauche, et le Canadien Mikaël Kingsbury en compétition dans une épreuve masculine de bosses en parallèle à la Coupe du monde de ski acrobatique de Deer Valley, le vendredi 5 février 2021, à Deer Valley, en Utah. (AP Photo/Rick Bowmer)

Luge

Il y aura maintenant des épreuves distinctes de luge double pour les hommes et les femmes. La luge double était jusqu’ici une épreuve ouverte en termes de genres, mais seuls des hommes y ont concouru aux Jeux olympiques. Les Canadiennes Natalie Corless et Caitlin Nash ont réalisé un fait d’armes historique en décembre 2019 quand elles sont devenues les premières femmes à participer à une course de luge double en Coupe du monde. Elles ont ensuite remporté la médaille d’argent à l’occasion de la première épreuve de luge double féminine aux Jeux olympiques de la jeunesse d’hiver de Lausanne 2020.

Skeleton

Une épreuve mixte par équipes a été ajoutée. Les équipes seront composées d’un homme et d’une femme. Cette épreuve fait partie du programme des Championnats du monde de l’IBSF depuis 2020.

Saut à ski

Les femmes auront droit à une deuxième épreuve, alors que le grand tremplin individuel viendra s’ajouter au tremplin normal individuel. La seule différence qu’il y a maintenant entre les programmes de saut à ski masculin et féminin, c’est que les hommes ont leur propre épreuve par équipes.

Ski alpinisme

Il s’agira d’un nouveau sport olympique qui sera disputé aux Jeux de Milan-Cortina 2026, alors que celui-ci a été proposé par le comité d’organisation local des Jeux. Il y aura 36 athlètes (18 hommes, 18 femmes) qui participeront à trois épreuves : le sprint masculin, le sprint féminin et le relais mixte.

Ski alpin

L’épreuve mixte de ski parallèle par équipes a été retirée du programme après avoir été disputée à l’occasion des deux dernières éditions des Jeux olympiques d’hiver. Le combiné alpin, épreuve où Jack Crawford a remporté le bronze aux Jeux de Beijing 2022, fait provisoirement partie du programme des Jeux de 2026. La FIS a proposé la tenue d’une épreuve de combiné alpin par équipes, mais on a besoin d’un peu plus de temps pour analyser le format qui pourrait être adopté. Une décision finale à ce sujet est attendue d’ici le mois d’avril 2023.