Warner et LePage au plus fort de la lutte pour un podium olympique au décathlon

La septième journée des épreuves d’athlétisme au Stade olympique de Tokyo a démarré avec d’autres performances canadiennes qui tendent vers le podium, notamment celles de Damian Warner et de Pierce LePage au décathlon.

Meneur après les cinq épreuves au menu du premier jour de cette épreuve combinée, Warmer a donné le ton à sa deuxième journée de la même façon qu’il l’a fait à la première, soit en s’éloignant du reste du groupe de compétiteurs.

Disputant le 110 m haies comme détenteur du record mondial au décathlon à cette épreuve, Warner a explosé depuis son bloc de départ, se démarquant rapidement du reste de sa vague. Il a franchi la ligne d’arrivée avec un chrono de 13.46 secondes (1045 points), améliorant d’un centième de seconde le record olympique de l’épreuve au décathlon de 13.47 secondes, détenu par l’Allemand Frank Busemann depuis les Jeux d’Atlanta 1996.

Le Canadien Damian Warner prend part au lancer du disque du décathlon masculin lors des jeux olympiques de Tokyo 2020, le jeudi 05 août 2021. Photo de Darren Calabrese/COC

Son jet de 48,67 mètres (843 points) au disque et un bond de 4,90 mètres (880 points), lui permettant dans ce deuxième cas d’établir une marque personnelle, ont conclu la matinée pour Warner. Avec deux épreuves à venir, soit le javelot et la course de 1500 m, le Canadien occupe toujours la tête avec 7490 points avant la séance en soirée. Il a ainsi creusé son avance à 221 points sur l’Australien Ashley Moloney au deuxième rang.

L’autre Canadien, Pierce LePage a couru le 110m haies en 14.39 secondes (925) points, il a lancé le disque à 47,14 mètres (811 points) et a réalisé une solide prestation avec un bond de 5,00 mètres au saut à la perche (910 points). LePage est troisième au classement avec un cumulatif de 7175 points, avec une priorité de 46 points sur le Français Kevin Mayer, médaillé d’argent olympique à Rio 2016.

Le Canadien Damian Warner à l’épreuve de saut à la perche du décathlon masculin lors des jeux olympiques de Tokyo 2020, le jeudi 05 août 2021. Photo de Mark Blinch/COC

Le temps de repos a été plutôt court pour Aaron Brown et Andre De Grasse après les grandes émotions de la finale du 200 mètres en fin de soirée la veille. Le duo était de retour au stade olympique pour les vagues préliminaires du relais masculin 4×100 mètres. Jerome Blake et Brendon Rodney complétaient le quatuor canadien.

Disputant l’épreuve dans l’ordre, Brown, Blake, Rodney et De Grasse ont permis au Canada de connaître un excellent départ dans cette vague, réalisant des relais propres en route vers une deuxième place pour accéder la finale avec un chrono de 37.92, leur meilleur cette saison, seulement deux millièmes de seconde derrière les Chinois.

« [Andre et moi] avons profité de deux ou trois heures de sommeil la nuit dernière alors de venir ici, alors courir comme nous l’avons fait (ce soir) est très bon en soi, racontait Brown. Maintenant on va aller se reposer, récupérer et être prêts pour la finale. »

« Nous avons offert ce que nous avions de mieux, a ajouté De Grasse. On se sent bien à propos de nos chances alors nous avons hâte à demain soir. »

Le Canadien Andre De Grasse récupère le témoin que son équipier Brendon Rodney lui a passé, lors des éliminatoires du 4×100 mètres masculin aux jeux olympiques de Tokyo 2020, le jeudi 5 août 2021. Photo de Mark Blinch/COC

À l’heptathlon, Georgia Ellenwood a donné le ton à sa deuxième journée d’épreuve combinée avec un saut de 5,86 mètres (806 points) avant un jet de 44,11 mètres au javelot (746 points), bons pour un total de 5243 points avant la septième et dernière épreuve, la course de 800 mètres plus tard ce soir.

Warner, LePage et Ellenwood seront donc de retour en piste ce soir pour conclure le décathlon et l’heptathlon. Anicka Newell sera aussi en action en finale féminine du saut à la perche.