Maude Charron se couvre d’or à Tokyo 2020

Maude Charron est devenue la deuxième athlète féminine canadienne à gagner une médaille olympique en haltérophilie en gagnant la médaille d’or chez les 64 kg à Tokyo 2020.

Charron a fait totalisé 236 kg pour son arraché et son épaulé-jeté, terminant quatre kilos devant la médaillée d’argent de l’Italie Giorgia Bordignon (232 kg) et six kilos devant la médaillée de bronze Chen Wen-Huei (230 kg) du Taipei chinois.

En début de compétition, Charron s’est montrée stratégique, faisant un premier essai de 102 kg à l’arraché, la plus lourde première charge de toutes les compétitrices. Avec seulement trois essais par compétitrice, Charron n’a pas perdu d’énergie avec une charge inférieure. Elle a inscrit cette charge à sa fiche, avant d’effectuer un deuxième essai à 105 kg, une charge qu’aucune autre compétitrice n’a pu égaler, les deux athlètes les plus près étant à 104 kg. Pour son arraché final, Charron a tenté 108 kg, mais n’est pas parvenue à placer la barre au-dessus de sa tête.

Avec un kilo d’avance au moment de commencer l’épaulé-jeté, Charron a décidé d’entrer la compétition à 128 kg. Elle n’a pas réussi son premier essai, mais est parvenue à soulever la barre à son deuxième essai, prenant la tête de la compétition avec 3 kilos d’avance et un total de 233 kg. Charron a ensuite réussi à soulever une charge de 131 kg, portant son total à 236kg. Elle a alors crié de joie sur la plateforme, sachant qu’aucune des compétitrices ne pourrait égaler son total.

Charron s’est qualifiée pour Tokyo 2020 en étant troisième chez les 64 kg au classement de la IWF Absolute Ranking.

Christine Girard est la seule autre athlète féminine à être montée sur le podium olympique, elle qui a remporté l’or à Londres 2012 et le bronze à Beijing 2008. Il s’agit de la cinquième médaille de l’histoire canadienne en haltérophilie et de la deuxième médaille d’or.