Linda Morais a remporté la médaille d’or dans la catégorie des moins de 59 kg aux Championnats du monde de lutte 2019 à Nur-Sultan, au Kazakhstan ce jeudi.

L’Ontarienne a défait la Russe Liubov Ovcharova pour le titre de championne de leur catégorie et la première médaille du Canada à ces Mondiaux.

Au courant de son ascension vers l’or, Morais a dû gravir les différents paliers de la compétition, écartant au passage les lutteuses Anhelina Lysak, Tetiana Omelchenko ainsi que Shoovdor Baartarjav, médaillée de bronze aux Championnats du Monde de l’année précédente, avant d’accéder à la finale.

Ce dernier combat n’était pas gagné d’avance, puisque la Canadienne tirait de l’arrière 6-1 au début de l’affrontement. Elle a toutefois su tourner la situation en sa faveur en épinglant les épaules de la Russe au sol.

Morais avait précédemment décroché le bronze aux Championnats du monde de lutte de 2016.

« Tu te dédies corps et âme à ce sport, tu rêves de ce moment, mais quand il se réalise enfin, on ne sait pas comment réagir! Je ne sais pas, c’est un sentiment incroyable, » disait Morais en entrevue, à bout de souffle et visiblement émue de sa victoire.

Cette médaille fait de la jeune Canadienne de 26 ans la 12e championne mondiale de lutte représentant l’unifolié. Elle succède à Justina Di Stasio qui, elle, avait été sacrée championne mondiale des moins de 72 kg en 2018.

À lire : Di Stasio couronnée championne et Lappage décorée d’argent aux Championnats du monde de lutte

Même si l’épreuve de 59 kg n’est pas représentée aux JO, Linda Morais a tout de même Tokyo 2020 dans sa mire, cette fois chez les moins de 62 kg. Pour y accéder, elle devra remporter cette catégorie de poids aux sélections olympiques canadiennes, et se classer parmi les deux premières lutteuses aux qualifications olympiques panaméricaines qui se tiendront en mars prochain.

Les Mondiaux de lutte se poursuivent jusqu’au 22 septembre à Nur-Sultan, au Kazakhstan.