Le nom de Bianca Andreescu est sur toutes les lèvres.

En une saison, elle a pris son premier titre WTA lorsqu’elle a remporté l’Open BNP Paribas, à Indian Wells, puis a ajouté un deuxième titre en août grâce à la victoire à la Coupe Rogers, dans sa ville natale. Puis, évidemment, elle a remporté le US Open, son premier titre en Grand Chelem.

Celle qu’on surnomme She The North se tient maintenant parmi les plus grandes. Elle est bien en place dans le top 5 mondial.

Les chiffres parlent d’eux-mêmes.

À LIRE : Bianca Andreescu sacrée championne du US Open

US Open

1 – L’Ontarienne est la première Canadienne (homme ou femme) de l’histoire à avoir atteint (et remporté) la finale du simple aux Internationaux des États-Unis.

2 – C’était la deuxième fois que Bianca Andreescu et Serena Williams se rencontraient. Andreescu a gagné lors des deux occasions : à l’édition 2019 de la Coupe Rogers, après que Williams a été obligée de déclarer forfait en raison d’une blessure au haut du dos, puis au US Open.

3 – L’adolescente de Mississauga est la troisième joueuse de l’histoire à atteindre la finale des Internationaux des États-Unis à sa première présence au tableau principal après Pam Shriver (1978) et Venus Williams (1997).

19 – à 19 ans, Bianca Andreescu fut la première adolescente à atteindre la finale de Flushing Meadows depuis Caroline Wozniacki en 2009. La Danoise, alors agée de 19 ans, avait perdu le titre face à Kim Clijster.

2000 – Bibi est née le 16 juin 2000, 9 mois après que Serena Williams ait remporté son premier titre du Grand Chelem aux Internationaux des États-Unis.

3 850 000 $US  – C’est le montant qu’Andreescu a reçu grâce à sa victoire au US Open. Ses revenus de carrière s’élèvent actuellement à 6 455 038 $. Cha-ching!

Coupe Rogers

À LIRE : Bianca Andreescu marque l’histoire en remportant la Coupe Rogers

Bianca Andreescu embrasse son trophée de la Coupe Rogers 2019

Bianca Andreescu embrasse son trophée de la Coupe Rogers 2019, le 11 août 2019, à Toronto. THE CANADIAN PRESS/Frank Gunn

13 – La Canadienne a vu son classement bondir de 13 rangs après sa victoire à Toronto, passant de la 27e à la 14e place au classement de la WTA.

50 – Avec sa victoire à Toronto, Andreescu est devenue la première Canadienne à remporter le tournoi en 50 ans. La dernière gagnante locale fut Faye Urban Who, en 1969.

Indian Wells

À LIRE : Elle l’a fait : Bianca Andreescu est championne à Indian Wells

Bianca Andreescu et son trophée d'Insian Wells 2019

Bianca Andreescu, du Canada, sourit en brandissant son trophée après avoir battu la Allemande Angelique Kerber en finale féminine au tournoi de tennis BNP Paribas Open, le dimanche 17 mars 2019, à Indian Wells, en Californie. (Photo AP / Mark J. Terrill)

1 – Elle fut la première joueuse détentrice d’un laissez-passer de l’histoire à remporter le BNP Paribas Open.

18 ans, 9 mois et 1 jour – Bianca Andreescu avait 18 ans, 9 mois et 1 jour lorsqu’elle a été couronnée championne d’Indian Wells.

152 – La Canadienne a commencé l’année au 152e rang du classement de la WTA.

1999 – Elle est la plus jeune championne d’un tournoi Premier Mandatory et la plus jeune championne d’Indian Wells depuis Serena Williams en 1999.

125 000 – Avant de gagner Indian Wells, le tournoi le plus important remporté par Andreescu était les Internationaux de Newport Beach, où elle a battu l’Américaine Jessica Pegula en trois manches pour remporter le prix de 125 000 $ en janvier dernier.

Est-ce que Bianca Andreescu sera nommée l’athlète canadienne de l’année? Tout porte à croire que oui. D’ici-là, rivez-vous sur vos écrans dès le 28 octobre pour regarder le dernier tournoi féminin de la saison!