Taylor Ruck a permis à Équipe Canada de signer un départ en or aux Championnats pan-pacifiques, à Tokyo. Elle a battu la championne olympique en titre au 200 m style libre, tout en établissant un nouveau record.

Ruck a mené tout au long de la course pour terminer avec un temps de 1:54,44, défaisant ainsi le record pan-pacifique,. Elle a du même coup devancé le record canadien et celui des Jeux du Commonwealth qu’elle détenait. Taylor Ruck a été plus rapide que la vedette américaine Katie Ledecky (1:55,15) et que la Japonaise de 18 ans Rikako Ikee (1:54,85), elle qui a été en mesure de dépasser Ledecky pour remporter la médaille d’argent.

C’est une première médaille de bronze pour Ledecky dans une compétition internationale majeure. Elle a entamé la course avec 27 médailles – 25 d’or et 2 d’argent – avait triomphé aux Jeux olympiques, aux Championnats du monde FINA et aux pan-pacifiques. C’est seulement la deuxième fois où l’Américaine est vaincue dans une épreuve individuelle, l’autre étant aux Championnats du monde 2017, au 200 m style libre.

«Ça s’est mieux passé que prévu, a avoué Ruck. Juste d’affronter Katie est merveilleux, c’est une de mes plus grandes inspirations pour la natation. J’ai vu Ikee dans les derniers 50 m et j’ai simplement essayé de donner tout ce que j’avais.»

Le chronomètre de Ruck est le plus rapide au monde depuis que Ledecky a décroché l’or aux Jeux de Rio 2016 en 1:53,73.

Les épreuves de natation se poursuivent à Tokyo, alors que la compétition aura lieu jusqu’à dimanche.