La patineuse de vitesse Kim Boutin sera la porte-drapeau du Canada à la cérémonie de clôture des Jeux olympiques d’hiver de PyeongChang 2018.

Dans les derniers jours, Boutin, qui en était à sa première participation aux Jeux olympiques, nous a offert des performances exceptionnelles qui passeront à l’histoire. La Sherbrookoise est devenue la deuxième patineuse de l’histoire à monter sur le podium olympique de trois épreuves individuelles différentes en patinage de vitesse sur courte piste.

À LIRE : Kim Boutin remporte le bronze à ses débuts olympiques à PyeongChang 2018

Kim Boutin remporte le bronze sur 1500 m aux Jeux olympiques de PyeongChang, le 17 février 2018. (Photo by Vincent Ethier/COC)

Kim Boutin remporte le bronze sur 1500 m aux Jeux olympiques de PyeongChang, le 17 février 2018. (Photo by Vincent Ethier/COC)

En remportant le bronze au 500 m et au 1500 m, elle est devenue la seule athlète triple médaillée du Canada à PyeongChang et la quatrième au total au cours des mêmes Jeux olympiques d’hiver.

Au-delà de ces statistiques, on retiendra de Boutin sa capacité à tirer son épingle du jeu dans l’adversité. Sa première médaille à PyeongChang, à l’épreuve du 500 m, s’est suivie d’une controverse en raison de la disqualification de la Sud-Coréenne Min-Jeong Choi. Passant du quatrième au troisième rang, la patineuse canadienne avait subi des injures et des menaces sur les réseaux sociaux.

À LIRE : Kim Boutin décroche sa deuxième médaille des Jeux de PyeongChang 2018

Kim Boutin reçoit sa médaille de bronze de l'épreuve 1500 m de courte piste aux Jeux olympiques de PyeongChang, en Corée du Sud, le 18 février 2018. (Photo by Vincent Ethier/COC)

Kim Boutin reçoit sa médaille de bronze de l’épreuve 1500 m de courte piste aux Jeux olympiques de PyeongChang, en Corée du Sud, le 18 février 2018. (Photo by Vincent Ethier/COC)

L’athlète de 23 ans a su se ressaisir remporter deux autres médailles: le bronze au 1500 m et l’argent au 1000 m. Elle a prouvé qu’elle était une athlète olympique à part entière.

Boutin représente, en plus de tous ces exploits, une nouvelle génération dans le patinage de vitesse sur courte piste. C’est carrément le début de l’ère Kim Boutin sur courte piste chez les femmes. Et c’est aussi cela que représente un honneur comme celui d’être porte-drapeau.

À LIRE : Une troisième médaille pour Kim Boutin à PyeongChang 2018

La seule autre patineuse de vitesse sur courte piste d’Équipe Canda à porter le drapeau à une cérémonie de clôture est Nathalie Lambert à Albertville 1992. À ces mêmes Jeux, Sylvie Daigle avait brandi l’unifolié à la Cérémonie d’ouverture.