Avec sa troisième place à la suite du programme court, la Canadienne Kaetlyn Osmond est en bonne position pour décrocher sa deuxième médaille des Jeux de PyeongChang 2018.

La vice-championne du monde en titre a obtenu une note de 78,87 points pour son programme court qui comprenait une combinaison triple boucle piqué-triple boucle piqué, un triple lutz et un double axel exécutés de manière impeccable.

« Je suis très contente. Depuis deux ans, ce programme court est un de mes favoris », affirme Osmond. Elle a décidé de garder la musique d’Édith Piaf qui lui avait permis de gagner une médaille d’argent aux Championnats du monde de 2017. Toutefois, elle n’avait pas pu exécuter ce programme sans faute aux championnats nationaux en janvier et à l’épreuve olympique par équipe, la semaine dernière.

Kaetlyn Osmond en action durant le programme court chez les dames aux Jeux olympiques de Pyeongchang, le 21 février 2018. THE CANADIAN PRESS/HO – COC – David Jackson

Il s’agit du meilleur pointage de la saison pour Osmond qui se trouve à quatre points de la tête derrière les athlètes olympiques de Russie Evgenia Medvedeva (81,61) et Alina Zagitova (82.92).

« Je n’ai pas arrêté de me dire qu’il fallait que je me détende un peu, mais je me sentais forte et j’ai pu vivre pleinement le moment présent. »

« Cela m’a presque choquée de voir combien j’étais emballée lors de l’épreuve par équipe. Même si je me sentais bien, je n’avais pas pu contrôler mes sauts comme je le voulais, donc je me suis efforcée, pendant toute la semaine passée, à maintenir mes sauts au même niveau tous les jours », explique-t-elle. « Aujourd’hui, j’ai davantage eu les pieds sur terre. J’ai quand même savouré les autres éléments de mon programme court, mais j’ai voulu rester concentrée et réaliser des sauts à la hauteur de mes capacités. »

La compétition a été dominée par deux adolescentes. Les athlètes olympiques de Russie, Alina Zagitova, 15 ans, et Evgenia Medvedeva, 17 ans, ont toutes les deux obtenu plus de 80 points, Zagitova ayant même inscrit un record du monde, avec un score de 82,92 points.

« C’est très inspirant d’être sur la glace avec elle, mais je ne me sens pas impressionnée », raconte Osmond. « Le fait d’être capable de concourir à leur niveau, sur la même glace qu’elles, démontre que je suis aussi forte qu’elles, et c’est inspirant de voir que je peux me mesurer à elles. »

Gabrielle Daleman aura du patinage de rattrapage à faire lors du programme libre si elle veut espérer atteindre le podium, après avoir chuté sur son triple boucle piqué-triple boucle piqué. Ses 68,90 points la placent au septième rang provisoire de l’épreuve.

Gabrielle Daleman du Canada participe au programme court féminin de patinage artistique aux Jeux olympiques d’hiver de Pyeongchang, le mercredi 21 février 2018, à Gangneung, en Corée du Sud. LA PRESSE CANADIENNE / Paul Chiasson

« Je ne sais pas ce qui s’est passé et c’est pour ça que je me sens frustrée », dit-elle aux reporters. « Je suis très dure avec moi-même, mais je suis comme ça. Pour être honnête, je serai en colère pendant encore quelques jours et vais faire en sorte que cela n’arrive plus. »

Après avoir aidé le Canada à gagner l’or à l’épreuve par équipe, dans laquelle Osmond a patiné dans le programme court et Daleman, dans le programme libre, les deux femmes se sont évadées à Séoul pour quelques jours où elles se sont focalisées sur l’entraînement, question de faire une distinction nette entre les deux épreuves.

La troisième Canadienne en action au Palais des glaces de Gangneung, Larkyn Austman, ne s’est malheureusement pas qualifiée pour le programme libre en terminant 25e du programme court, à un point d’une place la dernière journée de compétition de patinage artistique à PyeongChang 2018.

Le programme libre se déroulera vendredi matin à PyeongChang. Osmond sera l’avant-dernière à s’exécuter et passera donc après Zagitova et avant Medvedeva.