Un refrain qui revient fréquemment à propos des Jeux de Toronto 2015: pourquoi devrait-on s’y intéresser ?

En fait, en plus d’être une compétition multisports de haut niveau où les meilleurs athlètes y concourent, c’est également une opportunité pour les athlètes et équipes canadiens de se qualifier pour les prochains Jeux olympiques d’été, qui se dérouleront l’an prochain, à Rio.

L’horaire complet des compétitionsÉquipe Canada aux Jeux panaméricains TO2015

L’un des buts des Jeux olympiques est de s’assurer que chaque continent soit représenté dans chacun des sports au programme. Donc, en plus des qualifications comme les Championnats du monde, il y a également des événements de qualification continentaux. Les Canadiens sont chanceux d’en avoir plusieurs d’entre eux, à la maison, lors des Panaméricains.

Nage synchronisée

À LIRE: L’équipe de nage synchronisée nommée pour les Panam

Karine Thomas et Jacqueline Simoneau.

Le duo canadien formé de Karine Thomas et Jacqueline Simoneau aura la possibilité d’avoir leur billet pour Rio, si elles gagnent le 11 juillet. Elles sont en bonne position, avec une avance après le programme technique. Si Équipe Canada ne réussit pas à gagner les plus grands honneurs, elle devra attendre jusqu’au printemps prochain pour trouver sa place à Rio.

Plongeon

À LIRE: Panam: Le « FAB IV » à la tête de l’équipe de plongeon

Jennifer Abel en action en 2014, lors de la Série mondiale de la FINA, à Windsor. (Photo: Vaughn Ridley/Plongeon Canada).

Les gagnants des hommes et des femmes au 3 m individuel et à la plate-forme de 10 m représenteront leur pays lors des prochains Jeux olympiques. Si les Canadiens ne réussissent pas à atteindre le podium, quelques opportunités seront à venir, dont les Championnats du monde de la Fina, qui débuteront le 24 juillet à Kazan, en Russie et lors de la Coupe du monde de plongeon de la FINA, au début de 2016.

Water-polo

À LIRE: Équipe panaméricaine masculine | féminine

L’équipe masculine de water-polo gagnante aura sa place au tournoi olympique. Ce n’est toutefois pas le cas de l’équipe féminine, puisque le Brésil a eu d’emblée la première place de choix pour représenter l’Amérique. Mais ne craignez rien. Les équipes qui ne peuvent avoir leur billet de Rio lors des Jeux de Toronto auront d’autres opportunités d’y accéder au printemps.

Canoë-kayak – Slalom

À LIREPanam: Quatre athlètes nommés à l’équipe canoë-kayak slalom

Cameron Smedley lors des essais nationaux de canoë-kayak slalom, les 23 et 24 mai 2015.

Les premiers Jeux panaméricains à présenter le canoë-kayak slalom servira également de qualification en vue des Jeux olympiques de Rio 2016. Mais cette dernière est un peu délicate. Les choix seront finalisés après la présentation des Championnats du monde au mois de septembre, qui seront la première qualification. Les résultats panaméricains seront donc utilisés rétroactivement pour calculer quels pays auront leur place assurée aux Jeux olympiques. Les Américains ont leurs places déjà réservées aux épreuves masculines de K-1 et C-1, et à l’épreuve féminine de K-1.

Sports équestres

À LIRE: Canada Hippique nomme son équipe pour TO2015

Belinda Trussell et son cheval Anton (Hippique Canada).

Le Canada a déjà obtenu sa qualification en concours complet grâce à une sixième place obtenue l’an passé aux Jeux équestres mondiaux. La pression est donc sur les autres pays pour tenter d’accéder à la médaille d’or, et ainsi obtenir sa place aux Jeux olympiques. Toutefois, le Canada est éligible pour s’y qualifier en dressage et en saut d’obstacles. Il faudrait une médaille d’or en dressage et l’une des deux premières positions en saut pour participer à Rio. Il y a également quelques places à aller chercher en épreuve individuelle.

Hockey sur gazon et handball

À LIRE: L’équipe de hockey sur gazon aux Panam | L’équipe de handball 

La capitaine d’Équipe Canada Kate Gillis (Photo: Yan Huckendubler via Field Hockey Canada, lors des Jeux de 2014 du Commonwealth, à Glasgow).

Au hockey sur gazon et au handball, c’est simple: gagne et tu auras accès à Rio. Les médaillés d’or, tant du côté des hommes que des femmes, seront invités à concourir à Rio.

Pentathlon moderne

À LIRE: Panam: Trois olympiens nommés à l’équipe de pentathlon moderne

Melanie McCann (à gauche) et Joshua Riker-Fox.

Il y a un total de cinq places olympiques disponibles dans chacune des compétitions masculine et féminine. Une de celles-ci ira à un athlète de la NCAC (Amérique du Nord, Amérique centrale et Caraïbe). Une autre ira à un participant de l’Afrique du Sud. Puis, les trois places restantes pourront être acquises par toute l’Amérique.

Voile

À LIRE: Panam: 18 athlètes nommés à l’équipe de voile

Nikola Girke à la Coupe du monde Abu Dhabi de 2014. (Photo: Voile Canada).

Le Canada s’est déjà qualifié dans deux épreuves qui amènent directement les participants aux Jeux olympiques, soit au Laser et au Laser Radial.

Tir

À LIRE: Panam: cinq olympiens nommés à la tête de l’équipe de tir

Monica Fyfe (Fédération de tir du Canada).

Il y a une quantité de qualifications impressionnante qui n’attendent qu’à être distribuées, comme se sera le cas, entre autres, avec les gagnants masculins de la carabine 50 m à 3 positions, du pistolet 50 m et chez les femmes, du pistolet 10 et 25 m.

Tennis de table

À LIRE: Zhang tentera de défendre son titre panaméricain au tennis de table

Mo Zhang est la championne des Panam de 2011, à Guadalajara, au tennis de table en simple. (THOR/TTCAN).

Une fois de plus, c’est une victoire du côté féminin et masculin qui assurera au pays une place à Rio, dans les épreuves de simple. Sinon, la prochaine ronde de qualification se déroulera en avril, lors des qualifications continentales nord-américaines.

Triathlon

À LIRE: Panam: des olympiens à la tête de l’équipe de triathlon

Paula Findlay lors de la finale de Série ITU du Championnat du monde d’Edmonton, le 30 août 2014.

Encore une fois, la qualification pour Rio sera remise au grand vainqueur tant masculin que féminin. Par la suite, les Canadiens seront sélectionnés pour représenter leur pays selon leur rang mondial.