Le Comité olympique Canadien (COC) est ravi de se joindre à la skieuse de fond Beckie Scott et à Ski de fond Canada pour célébrer la décision rendue aujourd’hui par le Tribunal arbitral du sport, lequel ordonne au Comité international olympique (CIO) d’attribuer la médaille d’or à Mme Scott pour sa performance au 5 km poursuite aux Jeux olympiques d’hiver 2002 de Salt Lake City. Le TAS a, par ailleurs, ordonné à la commission exécutive du CIO d’attribuer la médaille d’or à la skieuse avant le 15 mars 2004.

Le Tribunal arbitral du sport, dont le siège est en Suisse, a jugé que la décision prise, le 24 février 2002, par la commission exécutive du CIO d’expulser la skieuse russe Olga Danilova des Jeux olympiques d’hiver de 2002 aurait la disqualifier pour toutes les courses auxquelles elle a participé au cours des Jeux, ce qui signifie que toutes les médailles qu’elle a remportées lors de ces courses devraient lui être retirées. En juin de cette année, le CIO a retiré toutes ses médailles à la skieuse russe Larissa Lazutina en raison des résultats positifs à un test antidopage effectué avant les Jeux, donnant à Mme Scott la médaille d’argent, qui lui a été attribuée au cours d’une cérémonie spéciale au parc olympique de Calgary le mois dernier. La médaille d’or avait d’abord été attribuée à Olga Danilova, la médaille d’argent à Larissa Lazutina, et celle de bronze à Beckie Scott à l’issue du 5 km poursuite.

« Que d’émotions! Cette décision est un vrai cadeau de Noël! », a déclaré Mme Scott qui est partie en guerre contre le dopage dans le sport et est devenue porte-parole à l’échelle internationale pour un sport sans drogue. « Je tiens à remercier le COC, plus particulièrement Michael Chambers d’avoir lutté pour cet appel en mon nom et de m’avoir soutenue durant tout le processus. J’aimerais également remercier Ski de fond Canada de son soutien continu. Il est gratifiant de constater que cette décision appuie les athlètes qui concourent dans l’esprit de la Charte olympique. J’espère que cette victoire éclatante trouvera des échos dans l’ensemble du monde du sport. »

« Le COC est heureux et fier d’être aux côtés de Beckie qui reçoit une reconnaissance qui lui est due depuis longtemps et qui est bien méritée, compte tenu de sa performance exceptionnelle à Salt Lake City », a remarqué le président du COC, Michael Chambers, qui a collaboré avec l’avocat Bruce Carr-Harris à la préparation de l’appel de Mme Scott le 9 septembre devant le Tribunal arbitral du sport à Lausanne, en Suisse. « Beckie est une véritable championne olympique, elle a gagné cette médaille grâce à sa détermination et à son engagement constant envers l’excellence. C’est une victoire pour tous les athlètes qui croient en l’esprit sportif, en un sport sans drogue, et qui font preuve d’un dévouement continu envers les valeurs olympiques. »

Tout de suite après les Jeux de Salt Lake City, le COC avait préparé un appel au nom de Mme Scott, compte tenu du fait que Mesdames Danilova et Lazutina avaient été expulsées des Jeux olympiques après leur course du 21 février, mais qu’on leur avait permis de garder les médailles obtenues au 5 km poursuite, le 15 février. L’appel a été interjeté devant le Tribunal arbitral du sport. Il prétendait que tout athlète olympique expulsé des Jeux devrait perdre toutes les médailles qui lui avaient été décernées à ces jeux. Le Comité olympique norvégien avait également interjeté appel au nom de six athlètes de son pays, appel dont le bien-fondé a également été reconnu par le Tribunal arbitral du sport.