Biographie :

Ce sera une toute première participation aux Jeux olympiques pour Tom Ramshaw à Rio 2016. Un an auparavant, il a pris la décision d’échanger l’épreuve de Laser pour celle de Finn, beaucoup plus technique. Même si ces deux embarcations sont des dériveurs solitaires, la courbe d’apprentissage pour piloter le Finn a été abrupte. Il lui a fallu notamment apprendre à ajuster le gréement et à contrôler la voile adéquatement. Tom a dû ajouter près de 7 kg à sa masse musculaire afin d’être en mesure de piloter son Finn convenablement. Cette transition lui a apporté beaucoup de motivation. Lors de sa première épreuve, les Championnats nord-américains en août 2015, il s’est retrouvé sur la première marche du podium. En janvier 2016, il a terminé 13e à la Coupe du monde de Miami, qualifiant ainsi une embarcation canadienne pour les Jeux olympiques. Il s’est ensuite qualifié personnellement grâce à sa 8e place à la Coupe d’or de Finn (l’équivalent des championnats du monde) en mai 2016. En tant qu’étoile montante, en 2011, Tom avait remporté le Prix commémoratif Nathan Cowan, décerné au meilleur marin en développement de l’année. En 2012, après s’être joint à l’équipe nationale, il a reçu le Prix commémoratif Marvin McDill décerné à la recrue de l’année.

À propos de l’athlète…

Famille : Sa mère s’appelle Sally et sa sœur, Emily. Débuts : Il est initié à la voile avec son père à l’âge de 3 ans, et il a navigué son propre bateau à l’âge de 5 ans. À 8 ans, il a commencé à suivre des cours de voile, et à 12 ans il a participé à des régates. Au-delà de la voile : Il adore le surf et les rencontre entre amis. Il travaille de temps en temps à des projets de construction. Il a étudié en génie à l’Université Queen’s. Il a laissé ses études de côté lors de sa deuxième année pour se concentrer sur la voile et pour étudier à l’International Sailing Academy au Mexique.