Biographie :

2013_05_12_HDSHOT_R_Dixon-4_1340pxRobbie Dixon était certainement appelé à gravir le podium à la Coupe du monde, mais des blessures et des commotions cérébrales ont ralenti l’un des skieurs les plus talentueux du Canada.

Il a suscité l’attention nationale pour la première fois en janvier 2008 lorsqu’il a terminé 6e à sa toute première course de super G de Coupe du monde, à Kitzbüehel. Il s’agissait en effet d’une course remarquable, car il était le 43e à franchir la porte de départ tandis que les 30 meilleurs skieurs au classement avaient déjà effectué leur descente. Depuis, il a terminé parmi les 10 meilleurs à des épreuves de Coupe du monde à 11 reprises (cinq en descente et six en super G), et il est passé très près de monter sur son premier podium en Coupe du monde. Il a terminé quatre fois parmi les cinq meilleurs, dont une fois en super G à Beaver Creek en décembre 2011 lorsqu’il a raté la médaille de bronze d’à peine cinq centièmes de secondes.

Robbie a raté la saison 2012-2013 en raison d’une chute. Il a pris la pointe de son ski dans la neige en atterrissant à la sortie d’un saut pendant une course de descente en novembre à Copper Mountain (Colorado), une épreuve qui lui servait de préparation à la Coupe du monde. Il s’est fait opérer pour réparer une fracture du tibia et du péroné à la jambe droite.

Il a également été longtemps absent de la compétition en raison de commotions cérébrales. En janvier 2010, une chute sur glace lui a valu une convalescence d’un mois avant qu’il fasse ses débuts olympiques à Vancouver 2010. Une chute survenue en décembre 2010 lui a causé une autre commotion cérébrale, le privant ainsi d’une participation aux Championnats du monde de 2011.

Faits saillants en carrière

Quatre résultats en carrière parmi les cinq meilleurs en Coupe du monde.