Biographie :

Depuis ses premiers Championnats du monde seniors en 2007, Melissa Pagnotta est devenue l’une des meilleures athlètes en taekwondo du Canada. Le grand moment de sa carrière est survenu en 2011 lorsqu’elle a remporté l’or aux Jeux panaméricains de Guadalajara. Elle a également grimpé sur la plus haute marche du podium des Championnats du Commonwealth de 2014 et elle a gagné l’or des Championnats panaméricains à trois reprises. En 2015, elle a notamment remporté sa première médaille du Grand Prix, une médaille d’argent à Moscou. En plus de ses médailles de bronze à l’omnium des États-Unis et à l’omnium du Canada, elle a remporté l’or de l’omnium panaméricain et de l’omnium du Maroc. Melissa a également réussi son meilleur résultat en carrière aux Championnats du monde en accédant aux huitièmes de finale. Ses récents succès lui donnent finalement le sentiment de faire partie de l’élite mondiale des athlètes.

À PROPOS DE L’ATHLÈTE

Famille : Ses parents s’appellent Rosalbino (Ross) et Joanne Pagnotta. Ses parents ont émigré d’Italie. Sa sœur aînée s’appelle Rosanne, et ses frères cadets Michael et Adriano. Débuts : Elle a commencé à faire du taekwondo à l’âge de 8 ans quand son père a trouvé un club local. Elle aime l’aspect physique et les contacts de la discipline. Au-delà du taekwondo : Elle a terminé sa première année d’études en kinésiologie à l’Université York avant de prendre la décision de se concentrer sur le taekwondo. Sa devise : Si tu ne crois pas être en mesure de le faire, trouve quelqu’un qui croit que tu en es capable. Lors des Jeux de 2000 à Sydney, elle est restée debout toute la nuit pour regarder Dominique Bosshart remporter le bronze à la télévision. En voyage, elle apporte une amulette du mauvais œil.