SECTIONS

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des promotions, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.

Reliez vos comptes

Deconnexion
EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Coupe du monde de rugby: Les Canadiennes s’inclinent, Harvey élue joueuse de l’année

Coupe du monde de rugby: Les Canadiennes s’inclinent, Harvey élue joueuse de l’année

Par Steve Boudreau

Le Canada a connu son meilleur tournoi en Coupe du monde de rugby féminin malgré s’être incliné 21-9 contre l’Angleterre dimanche en finale.

Magali Harvey s’est illustrée dans la défaite, enregistrant les neuf points de son équipe. La Québécoise qui a célébré son 24e anniversaire samedi a également mis la main sur le titre de joueuse de l’année de la IRB au terme de la rencontre.

Le défi était de taille puisque le XV canadien faisait face à une formation anglaise déterminée à faire oublier leurs trois défaites consécutives en finale de Coupe du monde (2002, 2006 et 2010).

Les Anglaises se sont rapidement imposées prenant les devants 3-0 à la 9e minute sur un botté d’Emily Scarratt.

Les revirements ont été une source d’ennui pour le Canada durant une grande partie de la première demie.

À la 19e minute, l’Angleterre est d’ailleurs passée bien près de capitaliser sur l’une de ses nombreuses séquences offensives alors que la défensive canadienne a réussi à stopper Natasha Hunt à quelques millimètres de l’en-but.

Photo via IRB for Women's Rugby World Cup.

Photo via IRB.

La persévérance de l’Angleterre a éventuellement payé puisqu’à la 23e minute de jeu, Scarratt doublait l’avance de son équipe pour faire 6-0. Puis, neuf minutes plus tard, Danielle Waterman portait la marque à 11-0 après avoir inscrit le premier essai du match. La transformation ratée de Scarratt a toutefois semblé réveiller les rouges.

C’est à ce moment que Harvey a pris les choses en main réussissant un botté à la suite d’une pénalité pour ainsi retraiter au vestiaire avec un déficit de huit points.

Harvey en a remis en deuxième demie avec deux autres frappes dont une de 42 mètres qui a permis de réduire l’écart à 11-9.

La joie fut cependant de courte durée pour le Canada puisque Scarratt, encore, a répliqué d’un botté quelques instants après. La meilleure pointeuse du tournoi a ensuite donné le coup de grâce alors qu’elle a déposé le ballon dans l’en-but canadien en plus de réussir la transformation pour ainsi porter la marque à 21-9 avec sept minutes à faire à la rencontre.

Par Steve Boudreau

Rédacteur, médias sociaux

Identification Olympique

Sondage

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 30 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.