EN

Site Web officiel de l’Équipe olympique canadienne

Mondial de rugby féminin: Les Canadiennes s’inclinent, Harvey élue joueuse de l’année

Mondial de rugby féminin: Les Canadiennes s’inclinent, Harvey élue joueuse de l’année

Par Steve Boudreau

Le Canada a connu son meilleur tournoi en Coupe du monde de rugby féminin malgré s’être incliné 21-9 contre l’Angleterre dimanche en finale.

Magali Harvey s’est illustrée dans la défaite, enregistrant les neuf points de son équipe. La Québécoise qui a célébré son 24e anniversaire samedi a également mis la main sur le titre de joueuse de l’année de la IRB au terme de la rencontre.

Le défi était de taille puisque le XV canadien faisait face à une formation anglaise déterminée à faire oublier leurs trois défaites consécutives en finale de Coupe du monde (2002, 2006 et 2010).

Les Anglaises se sont rapidement imposées prenant les devants 3-0 à la 9e minute sur un botté d’Emily Scarratt.

Les revirements ont été une source d’ennui pour le Canada durant une grande partie de la première demie.

À la 19e minute, l’Angleterre est d’ailleurs passée bien près de capitaliser sur l’une de ses nombreuses séquences offensives alors que la défensive canadienne a réussi à stopper Natasha Hunt à quelques millimètres de l’en-but.

Photo via IRB for Women's Rugby World Cup.

Photo via IRB.

La persévérance de l’Angleterre a éventuellement payé puisqu’à la 23e minute de jeu, Scarratt doublait l’avance de son équipe pour faire 6-0. Puis, neuf minutes plus tard, Danielle Waterman portait la marque à 11-0 après avoir inscrit le premier essai du match. La transformation ratée de Scarratt a toutefois semblé réveiller les rouges.

C’est à ce moment que Harvey a pris les choses en main réussissant un botté à la suite d’une pénalité pour ainsi retraiter au vestiaire avec un déficit de huit points.

Harvey en a remis en deuxième demie avec deux autres frappes dont une de 42 mètres qui a permis de réduire l’écart à 11-9.

La joie fut cependant de courte durée pour le Canada puisque Scarratt, encore, a répliqué d’un botté quelques instants après. La meilleure pointeuse du tournoi a ensuite donné le coup de grâce alors qu’elle a déposé le ballon dans l’en-but canadien en plus de réussir la transformation pour ainsi porter la marque à 21-9 avec sept minutes à faire à la rencontre.

Par Steve Boudreau

Rédacteur, médias sociaux

Identification Olympique

Sondage

La course au CanadaVoir tout

Au paradis des sprinteurs : les pistes d’athlétisme les plus rapides
Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 1 044 autres abonnés

Identification olympique gratuite

Créez un compte olympique pour obtenir en exclusivité des renseignements, des récompenses et des prix de l’Équipe olympique canadienne.