Le quartier central des affaires de Tokyo compte de nombreux legs des Jeux olympiques de 1964 et comprendra 11 sites :

Stade olympique

Le Stade national de Kasumigaoka, construit sur le site du Stade olympique de 1964, sera ultramoderne et sera complété d’ici 2019. Lors de Tokyo 2020, il accueillera les cérémonies d’ouverture et de clôture, l’athlétisme et des matchs de soccer. Ce stade de 80 000 places sera la propriété du Conseil des sports du Japon et on prévoit y accueillir la Coupe du Monde de Rugby en 2019, des matchs de soccer internationaux et des championnats nationaux d’athlétisme, ainsi que d’autres événements culturels et sportifs. Le stade est situé dans la zone de Jingu, l’une des quatre grandes zones sportives en cours de développement dans le cadre de « Vision Tokyo 2020 ».

Gymnase métropolitain de Tokyo

Gymnase Métropolitain de Tokyo (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Gymnase Métropolitain de Tokyo (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le Gymnase Métropolitain de Tokyo accueillera les épreuves de tennis de table, après avoir accueilli la gymnastique et le water-polo aux Jeux olympiques de 1964. Moderne et bien entretenu, il attire chaque année 1,6 million de personnes qui pratiquent le sport et font de l’activité physique. Les installations comprennent un gymnase principal de 10 000 places, un gymnase secondaire et une salle de conditionnement physique bien équipée.

Stade national de Yoyogi

Stade national Yoyogi (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Stade national de Yoyogi (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le Stade national de Yoyogi accueillera le handball. Ce bâtiment de renommée mondiale avec son toit suspendu et ses riches reliefs sculpturaux a été conçu par Kenzo Tange pour les compétitions de natation et de basketball des Jeux olympiques de 1964. Il reste un legs olympique hautement estimé et très adaptable. Ce site est situé à proximité de la magnifique forêt du sanctuaire de Meiji-Jingu et du parc Yoyogi, un autre legs de 1964.

Nippon Budokan

Nippon Budokan (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Nippon Budokan (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le Nippon Budokan est au judo ce que Wimbledon est au tennis. Site de la toute première compétition olympique de judo, ce gymnase est un legs important de Tokyo 1964 et accueille régulièrement du budo (art martial japonais) ainsi que des concerts et d’autres événements. C’est l’endroit idéal pour accueillir le judo et le karaté aux Jeux de Tokyo en 2020. Grâce à son caractère japonais unique, le Nippon Budokan offrira une expérience exceptionnelle tant aux athlètes participants qu’aux spectateurs.

Jardin du palais impérial

Jardin du Palais impérial (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Jardin du palais impérial (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le Jardin du palais impérial accueillera les épreuves de marche en athlétisme. En plus d’être une destination touristique populaire, le Jardin du Palais impérial, facilement accessible, est régulièrement utilisé par les résidents de Tokyo pour la détente et les loisirs.

Forum international de Tokyo

Forum international de Tokyo (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Forum international de Tokyo (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le Forum international de Tokyo accueillera les épreuves en haltérophilie. Il est situé au cœur de Tokyo, entouré par les quartiers d’affaires les plus importants du Japon, soit Marunouchi et Otemachi. Le Forum, un exemple exceptionnel d’architecture contemporaine, comprend une salle multifonctionnelle et un centre d’art et attire 4 millions de visiteurs par année.

Aréna de Kokugikan

Aréna de Kokugikan (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Aréna de Kokugikan (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le domicile du sumo, sport national japonais, l’Aréna de Kokugika possède une structure en forme de bol qui sera idéale pour la boxe. Les lignes de visibilité sans restriction des quatre côtés assureront une vue optimale pour les spectateurs. Ce site a vu sa considérable part de combats de championnat de boxe y être présentée.

Parc équestre

Parc équestre (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Parc équestre (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Comme son nom l’indique, le Parc équestre accueillera les compétitions de dressage, de saut d’obstacles et du concours complet (dressage et saut). Il sera situé à Baji Koen, la même installation qui a accueilli les événements équestres aux Jeux olympiques de 1964.

Centre sportif de la forêt de Musashino

Musashino Forest Sport Plaza (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Centre sportif de la forêt de Musashino (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Le Centre sportif de la forêt de Musashino est une nouvelle installation dans le district de Tama dans l’ouest de Tokyo. Pour les Jeux de Tokyo en 2020, son gymnase accueillera la compétition d’escrime du pentathlon moderne et le badminton. Ce site deviendra un legs sportif important pour Tokyo. Propriété du gouvernement métropolitain de Tokyo, elle accueillera, en tant que lieu de promotion du sport dans la région de Tama, une grande variété d’événements, y compris des compétitions sportives locales, ainsi que des concerts et d’autres événements culturels.

Stade de Tokyo

Stade de Tokyo (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Stade de Tokyo (Photo courtoisie de Tokyo 2020)

Dans le cadre de Tokyo 2020, le stade accueillera le rugby et quelques matchs de soccer ainsi que les compétitions de natation, d’équitation, de course et de tir du pentathlon moderne. Ce site accueille divers événements nationaux et internationaux tels que les matchs de soccer de la J League (première division japonaise) et a servi de site d’entraînement à l’occasion de la Coupe du monde de la FIFA en 2002.

Parc Musashinonomori

La ligne d'arrivée, dans un parc verdoyant

Ceci est une projection. Le site pourrait être différent de l’image. Photo : Mai 2019/ © Tokyo 2020

Un immense parc de 340 000 kilomètres carrés à l’ouest de Tokyo abritera la ligne de départ des courses sur route en cyclisme (qui se termineront sur la piste du Fuji International Speedway) avec en toile de fond une verdure resplendissante et de beaux paysages, pour le plus grand plaisir des spectateurs.

Toutes les informations sur les sites sont une courtoisie du Comité d’organisation de Tokyo 2020