17 mars 2020
Chers membres d’Équipe Canada, 

Plus tôt aujourd’hui, le Comité international olympique (CIO) a annoncé qu’il était entièrement engagé à la tenue des Jeux olympiques de Tokyo 2020. À quatre mois de l’ouverture de ces Jeux, il s’abstiendra de prendre toute autre décision à ce moment. Nous appuyons la position du CIO et nous espérons tous que ces Jeux se déroulent en juillet, tout en poursuivant nos préparatifs en ce sens. Cependant, notre espoir doit être mis en contexte.

La pandémie actuelle figure parmi les enjeux sanitaires les plus difficiles auxquels nous ayons à faire face depuis de nombreuses générations. Des vies sont en jeu à l’échelle planétaire et il existe un niveau sans précédent d’inquiétude et d’anxiété dans nos collectivités. Naturellement et de façon pertinente, le sport ne figure pas bien haut sur l’échelle des priorités et nous avons vu plusieurs ligues et circuits sportifs suspendre leurs activités pendant cette crise, sans impression claire quant au moment où elles reprendront leur cours normal. 

Le Comité olympique canadien (COC) met l’accent sur ce qui se trace devant nous et nous prenons toutes les mesures pour aplanir la courbe du taux d’infection. Nous continuerons de déployer tous les efforts pour protéger la santé de chacun et nous travaillerons à contenir la propagation du virus. Chacun de nous joue un rôle essentiel pour amenuiser la propagation et la transmission du virus, notamment par le respect des recommandations de Santé Canada et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). La COVID-19 est une situation en constante évolution et représente une menace à laquelle un grand nombre de pays doivent s’adapter. Personne ne peut savoir ce à quoi les prochains jours, les prochaines semaines et les prochains mois ressembleront. Soyez assurés que nous contribuerons à cet effort collectif.

La préparation et la planification pour Tokyo 2020 ont été pensées de façon à protéger la santé de tous, puis à ralentir la progression du virus. Cela comprend la directive exigeant que tout notre personnel travaille de la maison, que toutes nos rencontres se fassent dans l’espace virtuel plutôt qu’en face à face et nous avons suspendu tous les déplacements non essentiels liés au travail.  

Le CIO et le mouvement sportif ont mis en place des mesures semblables. Les rencontres de qualification olympique ont été annulées. Pas moins de 43 % des places olympiques n’ont pas encore été octroyées et le CIO a établi un processus accéléré visant à définir de nouvelles procédures afin que les athlètes puissent se préparer. Le groupe de travail du CIO composé de représentants de l’OMS, du comité d’organisation de Tokyo 2020, des autorités japonaises et du gouvernement de la région de Tokyo continue de suivre la situation au quotidien et sans relâche. Chaque aspect des préparatifs est analysé et adapté. Cela comprend tous les éléments, de l’allumage de la flamme olympique, à la chaîne d’approvisionnement dans les préparatifs pour les Jeux et aux rencontres virtuelles de coordination des Jeux; tout cela pour assurer la protection des gens et le ralentissement du virus.

La communauté olympique comprend les défis que cela entraîne pour les athlètes, qu’il s’agisse de compétitions qui sont suspendues et de l’incapacité pour les athlètes de s’entraîner. L’anxiété que ressentent les athlètes à propos de la pandémie s’apparente à celle qu’expérimente le monde entier et bien que cela comprenne un espoir de participer aux Jeux olympiques, il est clair que l’espoir est d’abord et avant tout de contenir ce virus.   

Nous ne savons pas ce qui se produira dans les 24 prochaines heures et encore moins dans les quatre prochains mois, ce pour quoi nous n’avons pas besoin aujourd’hui de prendre de décision définitive à propos de tout changement aux plans sur la tenue des Jeux olympiques.

Alors que nous progressons vers les Jeux olympiques de Tokyo 2020, nous nous baserons sur les renseignements présentés par le CIO, l’OMS et nos experts en santé pour guider nos décisions. La santé et la sécurité de la communauté mondiale et, bien sûr, celles de nos athlètes, seront toujours primordiales.

Nous, la communauté sportive et le monde entier sommes ensemble dans cette situation. Imaginez quelles célébrations les Jeux olympiques pourraient être pour le monde, un véritable symbole de ce que nous pouvons réaliser quand nous travaillons ensemble et que nous prenons soin les uns des autres. 

Nous sommes Équipe Canada.

Cordialement,

Tricia Smith, présidente du COC
David Shoemaker, chef de la direction et secrétaire général du COC
Marnie McBean, chef de mission d’Équipe Canada aux Jeux de Tokyo 2020
Seyi Smith, président de la Commission des athlètes du COC
Rosie MacLennan, vice-présidente de la Commission des athlètes du COC