REGINA — La présidente du Comité olympique canadien (COC), Tricia Smith, a annoncé aujourd’hui, à l’issue de la réunion du conseil et de la Session, à Regina, une série de changements organisationnels destinés à renforcer la structure de leadership de la communauté sportive canadienne.

Durant la réunion semestrielle, Mme Smith a communiqué aux leaders de la communauté sportive canadienne les changements déjà en cours au COC. À Regina, le conseil d’administration a voté en faveur du renforcement et de la mise en œuvre de nouvelles politiques et procédures en matière d’éthique, de discrimination, de harcèlement et de dénonciation, comme le prescrivait le rapport Thomlinson.

Le conseil d’administration s’était engagé à mettre en œuvre l’ensemble des recommandations formulées dans le rapport Thomlinson lorsqu’il a été diffusé en janvier dernier. Les changements décrits dans le rapport visent à procurer un environnement sécuritaire et inclusif au personnel du COC et à toutes les personnes associées au Mouvement olympique au Canada, notamment en établissant des exigences légales strictes pour les administrateurs et en définissant un processus pour signaler l’intimidation et le harcèlement, et pour dénoncer les comportements répréhensibles de façon anonyme.

Dimanche, Mme Smith a aussi annoncé que cinq postes au conseil d’administration du COC ont été dotés durant la réunion de la Session, chaque nouvel administrateur apportant une expertise cruciale afin d’aider à améliorer l’organisation.

Les nouveaux membres du conseil sont l’olympienne Guylaine Bernier, qui mettra à contribution sa vaste expérience dans le domaine des ressources humaines; l’astronaute accomplie Julie Payette; le vice-président du COC, Peter Lawless; et l’avocat spécialisé en droit des sociétés, David de Vlieger, qui agit également en qualité de président du Centre de règlement des différends sportifs du Canada. Chacun de ces nouveaux membres possède une solide expérience en matière de gouvernance. Se joint également à ces nouveaux administrateurs le respecté ancien chef de la direction de PricewaterhouseCoopers, Chris Clark, qui ajoute la dimension de la gestion financière aux compétences du groupe.

Outre l’ajout de ces nouveaux membres au conseil d’administration, Mme Smith a annoncé à la Session le recrutement de plusieurs nouveaux dirigeants au COC pour renforcer les pratiques de l’organisation en matière de ressources humaines et de gouvernance.

En février, le COC a embauché Cathy Stewart à titre de directrice exécutive des ressources humaines.       MmeStewart est une leader agréée et chevronnée du domaine des ressources humaines. Elle possède une vaste expérience en matière d’élaboration et de mise en œuvre de stratégies et de processus de RH auprès de diverses organisations, dont TO2015, où elle était responsable des ressources humaines réunissant un effectif de 1 100 employés. Elle possède des compétences uniques pour aider à diriger les changements organisationnels prescrits par le rapport Thomlinson.

En plus des nouvelles politiques adoptées lors des réunions du conseil d’administration et de la Session, le COC a mis en place plusieurs nouvelles initiatives conçues pour assurer un environnement sécuritaire et bienveillant à toutes les personnes associées à l’organisation.

Parmi ces initiatives, on compte l’instauration d’un programme de formation sur le harcèlement et l’intimidation, obligatoire pour tous les membres du conseil, les employés et les membres de l’équipe de mission du COC afin que chacun comprenne bien en quoi consiste le harcèlement et ce qui doit être fait lorsqu’on en est témoin; la mise en place d’une ligne téléphonique pour permettre de dénoncer de façon anonyme les situations répréhensibles; l’établissement d’un système pour faire le suivi de la mise en œuvre des politiques et des progrès réalisés; des démarches auprès du Centre de règlement des différends sportifs du Canada afin de discuter de la création d’un poste d’ombudsman pour la communauté sportive; et la planification d’un examen des salaires pour la grande communauté sportive afin d’assurer l’équité des pratiques de rémunération.

Au chapitre de la gouvernance, le COC a embauché une nouvelle secrétaire organisationnelle en la personne de Robin Brudner, une professionnelle du droit reconnue, auparavant première vice-présidente, avocate générale et secrétaire organisationnelle de Maple Leaf Sports. Son mandat consistera notamment à diriger un examen complet de la gouvernance, à assurer la cohérence des structures et politiques de gouvernance du COC, et à veiller à ce que le conseil d’administration et la direction puissent compter sur ses avis experts pour mettre en place les changements qui s’imposent.

CITATIONS

« Il faut du temps pour apporter des changements profonds et significatifs, mais nous avons fait beaucoup de progrès au cours des six derniers mois, en tant qu’organisation, pour nous assurer que le respect et le bien-être de tous soient au cœur de tout ce que nous accomplissons. Je tiens à remercier l’équipe de la direction pour son engagement à piloter ces changements, et j’exprime aussi toute ma reconnaissance à nos employés qui accueillent ce processus avec ouverture. Nous sommes entièrement résolus à être à la hauteur des valeurs olympiques qu’incarnent nos athlètes. »

Tricia Smith, présidente, Comité olympique canadien

 

« Il y a six mois, nous nous sommes engagés envers nos intervenants et le personnel du COC à faire mieux les choses à l’avenir. Je leur ai promis qu’ensemble, nous apporterions des changements véritables que nous serions tous prêts à avaliser et dont nous serions tous fiers. Notre annonce d’aujourd’hui et les mesures que nous avons prises jusqu’à maintenant sont des jalons importants qui témoignent de notre engagement à l’égard de cette promesse. Je tiens à remercier personnellement notre équipe du COC pour son soutien extraordinaire, tant à mon égard qu’à celui de notre équipe de la direction, et je salue sa force, son caractère et son engagement indéfectible envers les valeurs du Mouvement olympique. »

Chris Overholt, chef de la direction et secrétaire général, Comité olympique canadien

 

« Le caucus des sports olympiques, paralympiques et panaméricains d’été appuie à l’unanimité le leadership de la présidente Tricia Smith, ainsi que l’orientation qu’elle prend afin de régler les questions auxquelles l’organisation est confrontée. Elle représente bien les valeurs du Mouvement olympique, et elle les concrétise au sein du COC. »

Greg Mathieu, coprésident, Caucus des sports d’été

 

« Je suis heureux que le COC ait informé la communauté sportive du travail réalisé jusqu’à maintenant en lien avec les huit recommandations du rapport Thomlinson. En tant que présidente du COC, Tricia Smith a guidé un travail important au sein de l’organisation à travers une période difficile, et ses efforts ont débouché sur des changements et des améliorations essentiels sur le plan des politiques, de la composition du conseil et de l’effectif de la haute direction. Les cinq nouveaux administrateurs élus et nommés apportent de nouvelles voix et l’indépendance au sein du conseil d’administration du COC. De même, les nouvelles membres de la haute direction, qui mettront à contribution leur vaste expérience dans les domaines des ressources humaines et de la gouvernance d’entreprise, offriront un leadership solide alors que l’organisation poursuivra la mise en œuvre des recommandations du rapport Thomlinson. Tricia a l’appui de la communauté sportive pour continuer son travail. »

Bruce Robinson, coprésident, Caucus des sports d’hiver

 

« Je tiens à exprimer personnellement ma confiance en le leadership de Tricia pour diriger le COC, ainsi qu’en le processus mis en place pour tracer la nouvelle voie de l’organisation. »

L’hon. Carla Qualtrough, ministre des Sports et des Personnes handicapées