TORONTO — Aujourd’hui, le Comité olympique canadien (COC) est fier de célébrer les femmes dans le sport à l’occasion de la Journée internationale de la femme 2016.

« La participation des femmes au Mouvement olympique au Canada n’est plus ce qu’elle était. Les temps ont changé depuis l’époque où Ethel Catherwood est devenue la première athlète canadienne médaillée d’or olympique (saut en hauteur, 1928), où Barbara Ann Scott est devenue la première médaillée canadienne à des Jeux olympiques d’hiver en remportant la médaille d’or en 1948, jusqu’aux plus récentes réussites de Sylvie Bernier, Carolyn Waldo, Beckie Scott, Clara Hughes, Marnie McBean, de nos équipes féminines de hockey sur glace, de soccer, de curling et bien d’autres! À Turin 2006, nos athlètes féminines ont remporté 67 % du nombre total des médailles du Canada. Pour les Jeux de Rio, cet été, trois des quatre équipes de sport collectif déjà qualifiées sont des équipes féminines. Il s’agit des équipes de rugby à sept, de basketball et de soccer.

Il s’en passe des choses en un siècle. La première participation des femmes aux Jeux olympiques remonte aux Jeux de 1900 à Paris où elles représentaient 2 % des participants. Les Jeux de 2012 à Londres ont été les premiers Jeux auxquels les femmes ont participé à tous les sports du programme olympique. Elles y représentaient 44 % des participants. Aujourd’hui, les sports souhaitant être inclus au programme olympique doivent offrir des épreuves féminines. Je salue toutes les leaders féminines qui travaillent dans le système sportif et qui, par leurs contributions inestimables réalisées à grande échelle, sont le symbole des progrès que nous avons réalisés. »

– Tricia Smith, présidente, Comité olympique canadien