TORONTO (23 septembre 2019) – Le Comité olympique canadien a annoncé aujourd’hui qu’un prix communautaire portant le nom du regretté journaliste Randy Starkman sera décerné afin d’honorer sa mémoire suite à son intronisation au sein du groupe de 2019 au Temple de la renommée olympique du Canada, présenté par RBC.

Le Prix Randy Starkman reconnaîtra un ou une athlète de l’équipe nationale canadienne qui a utilisé son excellence sportive au bénéfice de la communauté. Le nom du ou de la récipiendaire sera dévoilé le mercredi 23 octobre 2019 dans le cadre de la cérémonie d’intronisation du Temple de la renommée olympique du Canada, au studio Glenn Gould à Toronto.

« Pour Randy, c’était le travail d’une vie et il y a investi beaucoup d’efforts pendant tellement d’années, indique Mary Hynes, veuve de Randy Starkman. Son intronisation au Temple de la renommée olympique du Canada aurait une grande importance à ses yeux. Il serait aussi très honoré de l’annonce qui est faite aujourd’hui. Le 23 septembre marque la date de notre première sortie et nous avons toujours célébré cette journée comme notre ‘véritable’ anniversaire (de mariage). »

Le ou la récipiendaire sera sélectionné(e) par un comité dirigé par la famille Starkman et composé de membres de la communauté sportive. Le ou la récipiendaire doit être un(e) athlète actif(ve) ou à la retraite, ayant représenté le Canada comme membre d’une équipe nationale et ayant eu une influence claire et positive mesurable sur la communauté. 

À la cérémonie d’intronisation, le ou la récipiendaire recevra 10 000 $ de la Fondation de bienfaisance Randy Starkman, dont la moitié sera versée à un organisme caritatif ou à une initiative de leur choix et l’autre moitié servira à une utilisation personnelle. Le Comité olympique canadien ajoutera un montant de 5000 $ qui viendra doubler le versement à l’organisme caritatif ou à l’initiative choisi(e).

« Randy était comme personne d’autre et nous voulions que ce prix tienne compte de cela, explique Hynes. Il a écrit tellement d’articles à propos d’athlètes qui œuvraient bénévolement auprès des enfants ou qui travaillaient pour améliorer la vie d’autres personnes. Il serait très important pour lui que le prix soit décerné dans cet esprit. »

Au cours de son illustre carrière comme journaliste, Randy Starkman a couvert 12 Jeux olympiques et il a été une personnalité reconnue dans le monde du sport amateur canadien. Perçu comme une autorité en matière de sport amateur et olympique au Canada, Starkman possédait un vrai talent pour dénicher des histoires intéressantes et pour raconter le côté humain du sport.

Il était reconnu comme un défenseur infatigable des athlètes canadiens et il s’est personnellement investi auprès des Olympiens du Canada. Il a été décrit par plusieurs comme étant un être humain altruiste, un homme aux valeurs exemplaires et possédant un caractère personnel immense.

« Randy était un journaliste doué auprès de qui les athlètes de partout au pays n’hésitaient pas à s’ouvrir et à partager », raconte l’Olympienne Perdita Felicien, qui a participé à deux Jeux olympiques. « Il posait toujours les questions difficiles, mais il avait une façon unique de s’assurer que l’aspect humain de votre histoire ne se perde jamais. Il était respecté et aimé par la communauté du sport et nous savions qu’il nous appréciait aussi. Son talent brillant restera toujours, tout comme l’influence qu’il a eue comme un de nos plus grands défenseurs. »

Le ‘Prix humanitaire olympique Randy Starkman’ a été décerné pour la première fois en 2014.

-30-

CONTACT POUR LES MÉDIAS :

Josh Su, spécialiste des relations publiques
Comité olympique canadien
Cell. : 647-464-4060
Courriel : jsu@olympique.ca