TORONTO (17 décembre 2020) – Le Comité olympique canadien (COC) a émis la déclaration suivante après l’annonce de la décision du Tribunal arbitral du sport (TAS) dans la procédure d’arbitrage entre l’Agence mondiale antidopage (AMA) et l’Agence russe antidopage (RUSADA) :

Il n’y a pas de gagnant dans la décision rendue aujourd’hui par le Tribunal arbitral du sport confirmant la non-conformité de l’Agence antidopage russe. Bien que le Comité olympique canadien reconnaisse que les sanctions imposées et l’exigence permanente de coopération auront de véritables conséquences dans le cadre des deux prochains Jeux olympiques, de nombreuses questions restent toujours sans réponse, notamment les détails liés à l’application, les exigences en matière de coopération de la RUSADA dans de nombreuses enquêtes en cours et d’autres possibles sanctions. Il est clair que le combat au nom des athlètes propres est loin d’être terminé. Des conséquences musclées et cohérentes sont essentielles pour ceux qui ne respectent pas les règlements, autant pour la protection des athlètes propres que pour la garantie de règles de jeu équitables pour tous. 

Pour la suite, l’application stricte de ces sanctions ainsi qu’une surveillance étroite des exigences de réintégration seront essentielles pour rebâtir la confiance. Les conditions sous-jacentes qui ont conduit à la décision d’aujourd’hui doivent être traitées de façon ouverte et transparente. De plus, la gouvernance irréprochable de structures antidopage est indispensable à l’intégrité du sport et du Mouvement olympique. 

Le COC est résolu dans son engagement envers la promotion et la protection du sport propre au pays et à travers le monde.

-30-

CONTACT POUR LES MÉDIAS :

Josh Su
Relations publiques
Cell. : 647-464-4060
Courriel : jsu@olympique.ca