TORONTO — Vendredi, le Comité olympique canadien (COC) annonçait la composition complète de l’équipe des 170 entraîneurs canadiens des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto. Il s’agit de l’équipe d’entraîneurs la plus importante jamais envoyée par le Canada à des jeux multisports.

Le COC reconnaît le rôle instrumental joué par les entraîneurs dans le succès de nos athlètes et la réalisation de performances et investit de façon prioritaire dans la formation des entraîneurs.

L’occasion unique de vivre l’expérience d’une compétition multisport en sol canadien, combinée à plusieurs possibilités de qualification olympique pour Rio 2016, fait des Jeux panaméricains de 2015 à Toronto une expérience incroyable pour les athlètes de haute performance du Canada.

***Le GUIDE DES MÉDIAS DE L’ÉQUIPE PANAMÉRICAINE CANADIENNE À TORONTO 2015 peut maintenant être téléchargé sur iPhone, Android et plateforme web mobile. Le guide sera régulièrement mis à jour afin d’inclure les sélections finales et les modifications pour que les journalistes disposent de tous les renseignements dont ils ont besoin pour raconter l’histoire des athlètes de l’équipe canadienne. Pour obtenir les résultats officiels, suivez @TeamCanadaPR, et pour les articles destinés aux partisans, suivez @OlympiqueCanada.

iPhone :
http://apple.co/1S5uvg4

Android :
http://bit.ly/1fk2i9y

Web mobile :
Français : http://bit.ly/1NOpgAN|
Anglais : http://bit.ly/1S5ux7P

CITATIONS

« Il s’agit de la plus importante délégation d’athlètes jamais envoyée par le Canada à des jeux multisports, et c’est un honneur de travailler avec autant d’entraîneurs de talent tandis que nous nous mesurons au reste des Amériques à domicile. C’est #MaintenantOuJamais et nous sommes pr��ts. »

Peter Eriksson, entraîneur-chef, athlétisme

 

« Derrière chaque grand athlète, il y a un grand entraîneur et je ne pourrais être plus fière de tous les entraîneurs talentueux derrière l’équipe canadienne la plus importante de tous les jeux multisports. Je souhaite à tous nos entraîneurs et à leurs athlètes la meilleure des chances pour leurs compétitions contre le reste des Amériques ici à Toronto. »

Lorraine Lafrenière, chef de la direction, Association canadienne des entraîneurs