Résumé des Jeux :

Jeux de la XIXe Olympiade

La sélection de Mexico comme ville hôte des Jeux olympiques a suscité la controverse en raison de son altitude élevée. La capitale mexicaine est située à 2 300 m au-dessus du niveau de la mer, mais l’air raréfié a eu des effets positifs comme négatifs sur les compétitions. Si les performances des courses de fond ont été exceptionnellement lentes, de nombreux sprinteurs ont réussi des records du monde. Le plus spectaculaire étant celui de l’Américain Bob Beamon en saut en longueur. Il a sauté si loin que l’instrument de mesure optique a glissé de son rail avant de pouvoir atteindre le point où les pieds du sauteur ont touché le sol. Les officiels ont eu recours à un ruban à mesurer pour confirmer qu’il avait battu le record du monde par 55 cm. Le record de 8,90 m a tenu pendant 23 ans.

Ce sont aussi les Jeux où un autre Américain, Dick Fosbury, a révolutionné le saut en hauteur. Au lieu de sauter jambe première en s’élançant ensuite avec son corps, il a remporté la médaille d’or à l’aide de la technique du « Fosbury Flop » où l’athlète saute tête première et dos à la barre. L’étoile canadienne des Jeux a été la nageuse Elaine « Mighty Mouse » Tanner qui a décroché trois médailles. Elle a mis la main sur la médaille d’argent des épreuves individuelles du 100 m et du 200 m dos et fait équipe avec Marilyn Corson, Angela Coughlan, et Marion Lay pour remporter la médaille de bronze du relais 4×100 m style libre. Ralph Hutton a procuré au Canada une quatrième médaille en piscine en montant sur la deuxième marche du podium de l’épreuve du 400 m style libre. Le trio composé des cavaliers Jim Day, Jim Elder et Tom Gayford a raflé la première médaille d’or du Canada en sports équestres avec une victoire au concours de saut d’obstacles par équipe le dernier jour des Jeux.