Eugenie Bouchard a défait hier soir l’Italienne Elisabetta Cocciaretto en deux manches de 6-2, 7-6 (2), accédant à la finale du tournoi WTA de Guadalaraja, au Mexique.

Bouchard a profité pleinement de l’occasion qui s’est offerte à elle en participant à ce tournoi WTA 250 comme invitée privilégiée. Elle participera à une huitième finale en simple sur le circuit féminin et tentera de décrocher un deuxième titre après celui de Nuremberg en 2014.

La Québécoise sera opposée en finale à l’Espagnole Sara Sorribes Tormo, 71e joueuse mondiale. Cette dernière a remporté le seul duel en carrière disputé entre les deux joueuses en 2017.

En demi-finale face à Cocciaretto, Bouchard a entrepris le match en force avec un bris de service dès la troisième partie. Son adversaire a ensuite demandé une pause médicale, mais cela n’a pas déconcentré la joueuse canadienne qui a remporté la première manche facilement au compte de 6-2. Bouchard n’a fait face à aucune balle de bris en plus de réaliser deux aces au cours de cette première manche.

À LIRE : Bouchard avance aux demi-finales du tournoi de la WTA au Mexique 

La deuxième manche a été plus corsée alors que les deux joueurs ont dû en découdre au bris d’égalité. Alors que Bouchard servait pour le match à 5-4, Cocciaretto a démontré du caractère en obtenant son seul bris du match pour prolonger le suspense. La Québécoise s’est toutefois très bien reprise au bris d’égalité pour atteindre la finale du tournoi.

Il s’agit du plus long parcours de Bouchard dans un tournoi depuis qu’elle a été finaliste au tournoi WTA 250 à Istanbul en septembre 2020.