equipe-canada-bianca-andreescu-tennis-us-open Photo : Tim Clayton/Corbis via Getty Images
Photo : Tim Clayton/Corbis via Getty Images

Les joueurs de tennis canadiens à surveiller aux Internationaux d’Australie

Le tennis bat son plein dans l’hémisphère sud!

Les membres d’Équipe Canada se retrouveront sur les courts pour le premier tournoi du Grand Chelem de l’année à l’occasion des Internationaux d’Australie à Melbourne.

Le tournoi se déroulera du 8 au 21 février alors que les joueurs et joueuses du Canada chercheront à décrocher le titre à Melbourne Park.

Voici un aperçu des Canadiens à surveiller à cette occasion :

Denis Shapovalov

Classement de l’ATP en simple : 12e rang

Denis Shapovalov amorcera les Internationaux d’Australie à titre de joueur canadien le mieux classé au classement de l’ATP. Shapo a lancé sa saison 2021 à la Coupe ATP aux côtés de Milos Raonic dans l’épreuve par équipes.

Vers la fin de l’année 2019, il a remporté son premier titre de l’ATP à Stockholm et il a atteint la finale d’un tournoi du Masters 1000 pour la première fois à Paris. Il a poursuivi dans la même veine en 2020 en disputant son premier match des quarts de finale d’un tournoi majeur à l’occasion des Internationaux des États-Unis – devenant alors le premier Canadien chez les hommes à y arriver. Il sera en quête d’un premier titre du Grand Chelem cette année en Australie.

Milos Raonic

Classement de l’ATP en simple : 15e rang

Milos Raonic est passé du 32e au 15e rang du classement de l’ATP au cours de la saison 2020. Fin août, l’Ontarien originaire de Thornhill a perdu de justesse en finale du Masters de Cincinnati aux mains du numéro un mondial Novak Djokovic. À l’instar de Shapovalov, il a lancé sa saison 2021 à la Coupe ATP avant de passer aux Internationaux d’Australie.

Félix Auger-Aliassime

Classement de l’ATP en simple : 21e rang

Félix Auger-Aliassime a atteint le tableau principal des Internationaux d’Australie pour la première fois en 2020. Depuis qu’il a participé au tournoi de Melbourne en janvier dernier, le Montréalais de naissance a disputé deux finales de suite, à l’occasion de l’ATP 500 à Rotterdam et de l’ATP 250 à Marseille. Il cherchera à poursuivre dans la même veine que la saison dernière dans l’espoir d’atteindre le premier tour des Internationaux d’Australie cette année.

Auger-Aliassime sera de la finale de l’Omnium Murray River, tournoi auquel il participe en guise de préparation aux Internationaux d’Australie. C’est une septième finale en carrière pour le jeune joueur qui tentera de remporter son premier titre de l’ATP contre le Britannique Daniel Evans, samedi à 22 h HE. Le Québécois a remporté son match de demi-finale contre le Français Corentin Moutet 6-1, 6-2 en seulement 61 minutes.

Vasek Pospisil

Classement de l’ATP en simple : 61e rang

Vasek Pospisil a progressé au classement de l’ATP au cours de la dernière année, lui qui est passé du 148e rang mondial en début de saison à la 61e place en fin de campagne. Après avoir été tenu à l’écart du jeu en raison de blessures en 2019, l’athlète originaire de Vancouver a atteint deux finales de tournois de l’ATP en 2020, en plus de se rendre jusqu’au quatrième tour des Internationaux des États-Unis. Ses efforts sur le court ont récemment été reconnus quand on l’a proclamé joueur ayant réussi le plus beau retour de l’année dans l’ATP en 2020. Pospisil s’est inscrit à l’Omnium Great Ocean Road avant de s’amener aux Internationaux d’Australie.

Bianca Andreescu

Classement de la WTA en simple : 8e rang

Après avoir raté la saison 2020 de tennis au grand complet en raison d’une blessure au genou, la championne des Internationaux des États-Unis 2019 Bianca Andreescu fera un retour à la compétition aux Internationaux d’Australie. Ayant d’abord prévu retourner sur le court au tournoi de préparation du Trophée Grampians, Andreescu a déclaré forfait pour pouvoir se concentrer sur l’entraînement après avoir observé deux semaines de quarantaine stricte à son arrivée à Melbourne.

Leylah Annie Fernandez

Classement de la WTA en simple : 89e rang

Leylah Annie Fernandez cherchera à bâtir sur ses succès de la saison dernière à l’occasion des Internationaux d’Australie de cette année. Avant le début de la pandémie de COVID-19, Fernandez a atteint la finale de l’Omnium du Mexique alors qu’elle n’avait que 17 ans. Cette étoile montante a fait sa préparation au Trophée Grampians.

Rebecca Marino

Classement de la WTA en simple : 316e rang

Rebecca Marino disputera un premier tournoi du Grand Chelem en huit ans. Elle s’est qualifiée pour les Internationaux d’Australie à Dubaï quand elle a battu la Belge Maryna Zanevska 6-4, 7-6(9) pour ainsi obtenir son premier billet pour le tableau principal d’un tournoi majeur depuis 2013. Marino tente un deuxième retour depuis le début de sa carrière au tennis. Elle a pris une pause de près de cinq ans de 2013 à 2017 et elle a ensuite dû composer avec une blessure au pied qui l’a tenue à l’écart du jeu pendant un an et demi après son premier retour en 2018.

À son tournoi de préparation à l’approche des Internationaux, elle a participé au Trophée Gippsland de la WTA, où elle s’est inclinée devant l’Italienne Jasmine Paolini 7-6 (2), 6-3 au premier tour.

Gabriela Dabrowski

Classement de la WTA en double : 8e rang

Canadienne la mieux classée en double, Gabriela Dabrowski a neuf titres du double féminin en carrière à son actif, le plus récent datant de 2019. Elle a atteint trois finales en 2020. À Melbourne, elle fera équipe avec le Croate Mate Pavic en double mixte, un partenariat qui lui a permis de soulever le trophée aux Internationaux d’Australie en 2018. Elle jouera aux côtés de l’Américaine Bethanie Mattek-Sands en double féminin.

Sharon Fichman

Classement de la WTA en double : 57e rang

Sharon Fichman s’apprête à disputer le tournoi de double aux Internationaux d’Australie avec la Mexicaine Giuliana Olmos. Ce duo disputera auparavant le Classique Yarra Valley afin de peaufiner son jeu avant le tournoi.

Ce sera la cinquième fois depuis le début de l’ère Open qu’il y aura sept athlètes canadiens ou plus dans les tableaux du simple masculin et féminin à l’occasion d’un tournoi du Grand Chelem. Les autres fois où c’est arrivé, c’était à Wimbledon en 1988, aux Internationaux des États-Unis en 1989, aux Internationaux d’Australie en 1990 et aux Internationaux des États-Unis en 2014.

Précautions liées à la COVID-19

À LIRE : S’entraîner en confinement : Le quotidien des athlètes de tennis avant les Internationaux d’Australie

À leur arrivée en Australie, les athlètes ont dû faire une quarantaine obligatoire avant que le tournoi puisse commencer.

Pas moins de 72 joueurs ont dû observer une quarantaine stricte de 14 jours dans leurs chambres d’hôtel parce qu’ils ont voyagé à bord d’un vol nolisé dont un des passagers a testé positif à la COVID-19. Trois des 17 vols nolisés ont été affectés. Les joueurs qui n’ont pas été exposés à un cas positif ont suivi une quarantaine un peu moins exigeante, alors qu’ils pouvaient s’entraîner cinq heures par jour en respectant certaines restrictions pendant cette période de deux semaines.

Les organisateurs ont prévu prendre les précautions suivantes en vue des matchs quand ceux-ci commenceront :

  • Installations d’entraînement séparées à chacun des trois hôtels afin de restreindre la mixité
  • Trois zones d’enceintes séparées et capacité réduite des enceintes
  • Billets numériques pour permettre le traçage de contacts et restreindre les contacts partagés
  • Optimisation du nettoyage de l’enceinte et des endroits de contacts fréquents
  • Distanciation physique dans les enceintes et dans les files d’attente
  • Postes de désinfectant partout dans l’enceinte
  • Transactions sans espèces

 

Pour en savoir plus sur les protocoles de sécurité des Internationaux d’Australie, cliquez ici.

 Comment suivre les Internationaux d’Australie

Le Réseau des Sports assurera la couverture quotidienne en direct des matchs des Internationaux d’Australie sur RDS, RDS2, sur l’application RDS et RDS Direct. Continuez de consulter ici les renseignements sur les matchs à venir, ainsi que sur l’endroit et l’heure où on pourra les suivre.