Le surf gagne en popularité depuis quelques années et risque de devenir encore plus populaire quand il fera ses débuts aux Jeux olympiques de Tokyo 2020.

Qui a dit que vous deviez prendre l’avion jusqu’au Costa Rica, ou encore jusqu’en Australie ou à Hawaï, pour trouver de belles vagues alors que le Canada possède le plus long littoral au monde?

Nous ne pouvons pas vous dévoiler tous les secrets des surfeurs, qui sont très protecteurs des lieux où l’on peut retrouver les plus grosses vagues. Cependant,  si ça vous dit d’essayer ce sport, nous pouvons vous faire découvrir des endroits plus populaires et mieux connus.

Alors, prenez votre planche, votre combinaison de surf et préparez-vous à chasser les vagues d’une côte à l’autre!

Côte Ouest

Long Beach, Tofino, Colombie-Britannique

Tofino est une petite ville dotée d’une grande réputation. Connue comme la capitale nationale du surf, on y trouve 35 kilomètres de plages, qui conviennent autant aux débutants qu’aux surfeurs expérimentés.

La plage Long Beach s’étend sur 16 kilomètres à l’intérieur du parc national Pacific Rim, sur l’île de Vancouver, et offre une vue éblouissante ainsi qu’une grande variété de vagues. C’est le meilleur endroit pour rencontrer d’autres surfeurs et transformer votre voiture en un véritable véhicule de surf.

Cox Bay Beach, Tofino, Colombie-Britannique

Située à 1,5 kilomètre de là, Cox Bay Beach est une plage plus petite que plusieurs autres situées à Tofino. C’est aussi un lieu plus reculé, reconnu pour ses vagues consistantes.

Chesterman Beach, Tofino, Colombie-Britannique

Chesterman Beach, aussi à Tofino, a gagné en popularité au fil des ans, car elle est reconnue comme ayant les meilleures vagues pour débutants en Amérique du Nord. La place est parfaite pour apprendre à surfer et attraper votre première vague.

Eau douce

La rivière Bow, Calgary, Alberta

Pont de la 10e rue de la rivière Bow à Calgary.

Pont de la 10e rue de la rivière Bow à Calgary. Photo : Jeff Whyte Dreamstime.com

Qui a dit qu’il fallait du sable, l’océan et du temps chaud pour surfer? À Calgary, les surfeurs peuvent attraper des vagues juste en dessous du pont Louise (10th Street Bridge), sur la rivière Bow.

Le courant peut être un peu rapide, mais les vagues sont bonnes pour les débutants. Le Calgary Urban Surf Beach and Waves Project reconnaît un intérêt grandissant pour le surf de rivières et a investi afin de modifier le courant pour créer de plus grosses et de meilleures vagues pour le surf.

Dans quelques années, ce sera un endroit prisé des surfeurs.

La rivière des Outaouais, Ottawa, Ontario

Un surfer sur la rivière Ottawa.

Un surfer sur la rivière Ottawa. Photo : surfertoday

Il y a aussi trois endroits pour surfer sur une rivière dans la capitale canadienne.

Le pont Champlain produit une vague qui reproduit celles des océans, et qui revient chaque année quand la neige a fondu.

La sewer wave est l’endroit où vont les surfeurs quand le niveau de l’eau est bas. La qualité de cette vague est toutefois controversée. Certains insistent sur le fait qu’il s’agit d’une des meilleures, d’autres la surnomment la « poo pipe » en raison de la bouche d’égout qui se situe à proximité.

Finalement, il y a la desert wave, qui se trouve au milieu de la rivière. Il faut nager un bon moment depuis la rive. Toutefois, les surfeurs disent que la consistance de la vague fait en sorte que l’effort en vaut la peine.

Lac Huron, Kincardine, Ontario

Plusieurs Ontariens connaissent cette destination pour la vie de chalet qu’on y retrouve pendant un long week-end. Pendant les mois d’été, Kincardine est aussi reconnu comme l’endroit où se trouvent les meilleures vagues de la province. Même si le fait de se trouver sur l’un des Grands Lacs fait en sorte que les conditions météorologiques varient souvent. À Kincardine se trouvent des vagues de plus de 10 pieds de haut, ce qui en fait la place idéale pour les surfeurs en quête d’aventure, mais qui n’ont pas accès à l’océan.

Des stationnements, des salles de toilettes et même des douches chaudes se trouvent sur place, un bonus quand on sort du lac glacé.

Habitat 67, Montréal, Québec

Près d’un complexe d’habitation situé près du centre-ville de Montréal se trouve la vague parfaite, avec en plus une vue imprenable sur la ville. Avec dans l’horizon l’architecture unique du bâtiment conçu par le Canado-israélien Moshe Safdie, cette vague attire les surfeurs qui cherchent la meilleure combinaison entre une bonne vague et une belle vue sur la ville.

East Coast

Lawrencetown, Halifax, Nouvelle-Écosse

Sur le littoral atlantique, le parc provincial de Lawrencetown en Nouvelle-Écosse héberge les meilleures vagues sur la côte est. D’une longueur de 1,5 kilomètre, l’endroit est supervisé par des sauveteurs le jour et se transforme en un sanctuaire de surf le soir.

Le moment optimal pour vous y rendre est au mois d’août, quand les vagues sont plus gérables et que l’eau est plus chaude (en fait, aussi chaude qu’elle puisse l’être dans l’Atlantique Nord).

Summerville, Halifax, Nouvelle-Écosse

Vue aérienne de Summerville, en Nouvelle-Écosse. Photo : surfertoday

À deux heures de Halifax se trouve un kilomètre de plage de sable blanc. Malgré le temps frais et les risques d’ouragans, le meilleur temps pour y surfer se situe entre août et novembre.

Vous pouvez même y trouver des surfeurs qui n’ont pas froid aux yeux en plein hiver. Après tout, nous avons de la glace dans nos veines, non?