Vers l’infini et plus loin encore!

Le sport a le pouvoir de rallier les gens, même ceux qui se trouvent à plus de 400 km dans l’espace.

Le 25 mars à 9 h 55 HE, l’astronaute canadien David Saint-Jacques a participé à une séance de questions-réponses d’une durée de 20 minutes en direct de la Station spatiale internationale. Les olympiens Mikaël Kingsbury et Kim Boutin étaient à l’Agence spatiale canadienne à Saint-Hubert, au Québec, pour poser à Saint-Jacques diverses questions sur sa mission de six mois.

Surveillez les réseaux sociaux d’Équipe Canada ce lundi pour ne rien manquer de l’échange!

Voyez l’iintégral de la vidéoconférence ici.

Le champion olympique et double champion du monde en titre Mikaël Kingsbury est inhumain — ça, on le sait tous — donc il n’y avait pas meilleur athlète d’Équipe Canada pour poser une question à David Saint-Jacques. Sa question a porté sur la notion des repères d’orientation dans l’espace terrestre, comme lors d’un saut de ski acrobatique, versus ceux dans un environnement zéro-gravité.

Kim Boutin, elle, sait ce que c’est de performer sous pression. Après ce qu’elle a vécu à PyeongChang 2018, c’est indéniable. Mais comment un astronaute se prépare-t-il pour une mission spatiale ? C’est ce que David, qui s’entraîne depuis 2016 pour ce voyage dans l’espace, a expliqué lors de la vidéoconférence de lundi.

L’astronaute David Saint-Jacques gravite autour de la Terre depuis le 3 décembre 2018, où il participe à l’expédition 58/59 de la Station spatiale internationale, sa toute première mission dans l’espace. L’astronaute, astrophysicien, ingénieur et médecin de famille — oui monsieur ! — partage sa passion pour les sciences depuis la Station spatiale où il effectue une série d’expériences scientifiques, de tâches de robotique, de tests de nouvelles technologies et de responsabilités d’entretien. Vous pouvez suivre sa folle Mmmmmmmission – des fans de Dans une galaxie près de chez vous ici?🙋‍♂️- dans l’espace sur son compte Instagram.

Équipe Canada à la découverte de l’espace

Ce n’est pas la première fois qu’Équipe Canada a eu la chance de discuter cosmos avec quelqu’un qui s’est déjà perdu dans l’espace. Revoyez les espoirs de Rio 2016 tenter de répondre au quiz du colonel Chris Hadfield. (en anglais seulement)

Partie 2 | Partie 3

Le mouvement olympique est lui aussi parti à la conquête de l’espace lorsque la flamme olympique de Sochi 2014 s’est rendue à l’ISS en plus de faire une sortie dans l’espace. Photos et détails ici.

Sortie dans l’espace pour le flambeau olympique de Sotchi 2014 à la Station spatiale internationale le 9 novembre 2013.

Voici d’autres similitudes entre les astronautes et les olympiens:

Cérémonies de lever du drapeau

Saint-Jacques et l’équipe de l’expédition 58/59 ont participé à une cérémonie de lever du drapeau dans le cadre de la présentation officielle de l’équipe, semblable à la cérémonie de lever du drapeau au village olympique lors de l’arrivée des athlètes à leurs appartements.

Fierté canadienne

Les astronautes et les olympiens portent les couleurs de leur drapeau avec fierté. L’uniforme et la combinaison spatiale de Saint-Jacques arborent un grand drapeau canadien sur le bras et les athlètes canadiens portent fièrement la feuille d’érable lors des Jeux olympiques.

Des méthodes d’entraînement ahurissantes

Comme vous le savez désormais, Saint-Jacques s’est entraîné sans relâche pendant deux ans pour cette mission. Les olympiens s’imposent des routines d’entraînement similaires et la plupart d’entre eux se sont entraînés toute leur vie pour réaliser leur rêve olympique.