La lutteuse Justina Di Stasio devient la première Canadienne à être couronnée championne du monde depuis 2012! Elle a remporté l’or aux Championnats du monde de Budapest chez les 72 kg.

Danielle Lappage a quant à elle décroché l’argent dans la catégorie des 65 kg, alors qu’Erika Wiebe repartira de la Hongrie avec une médaille de bronze obtenue chez les 76 kg. La récolte de trois médailles au cours des mêmes Championnats du monde est un nouveau record pour Équipe Canada.

Avant même le début de la finale, Justina Di Stasio avait sécurisé un deuxième podium consécutif aux Championnats du monde. Elle a obtenu le bronze chez les 75 kg en 2017.

Di Stasio a rapidement pris l’avance 2 à 0 dans la première minute du combat. Cette avantage est restée la même jusqu’à la pause. Trente secondes après la reprise du match, la Canadienne a réussi à doubler son avance. Ochirbat a réussi à marquer deux points par la suite, mais n’a su en faire plus en fin de rencontre, donnant ainsi la victoire à Di Stasio.

Justina Renay Di Stasio in red of Canada wins against Nasanburmaa Ochirbat of Mongolia in the final of women’s 65kg category of the Wrestling World Championships in Budapest, Hungary, Wednesday, October 24, 2018. (Balazs Czagany/MTI via AP)

Un peu plus tôt, Danielle Lappage a décroché l’argent chez les 65 kg en s’inclinant face à la Finlandaise Petra Olli au compte de 6-5. Lappage, qui a pris part à Rio 2016 chez les 63 kg et qui a remporté l’or aux Jeux du Commonwealth en avril dernier, a été la première à s’inscrire au pointage. En avance 3 à 0, la Canadienne a vu son adversaire revenir dans le match et égaliser la marque. Olli a ensuite pris les devants 5-3.

Lappage a été en mesure de ramener le score à égalité et croyait même avoir réussi à prendre l’avance à la toute dernière seconde. Toutefois, les officiels ont jugé à la reprise vidéo que la victoire allait à Petra Olli, donnant ainsi la médaille d’argent à la lutteuse canadienne.

De son côté, la championne olympique en titre chez les 75 kg, Erica Wiebe, s’est avouée vaincue en demi-finale et luttait pour une médaille de bronze. Elle a finalement gagné son combat 4 à 0, donnant ainsi à Équipe Canada une troisième médaille au cours de la journée.

À sa deuxième apparition seulement en Championnats du monde, Olivia Di Bacco a atteint le match pour la médaille de bronze par le repêchage. Tôt dans la rencontre, Di Bacco a tiré de l’arrière et n’a pas été en mesure de prendre l’avantage face à l’Américaine Tamyra Mensah, qui l’a finalement remporté au compte de 7 à 4. Après avoir terminé 19e l’an passé, la Canadienne s’est grandement améliorée en se classant au cinquième rang.

Les catégories de poids ne sont pas les mêmes qu’aux Jeux olympiques. On en compte dix à Budapest contre six aux Olympiques. Le Canada se classe maintenant deuxième au cumulatif des médailles à la lutte, tout juste derrière le Japon.  Jeudi, quatre autres finales seront présentées. Diana Weicker tentera de mettre la main sur le bronze chez les 53 kg et Alexandria Town sera du repêchage chez les 57 kg afin d’atteindre un match de médaille.