Plan de match est le programme de mieux-être global de l’athlète d’Équipe Canada qui vise à aider les athlètes des équipes nationales à vivre une vie meilleure et bien remplie.

La santé mentale est aussi importante que la santé physique.

Avec Plan de match, Morneau Shepell, aide les athlètes d’élite du Canada à être prêts physiquement et mentalement pour la compétition et au-delà en leur offrant des services de santé mentale.

Les athlètes qui représentent le Canada sur la scène internationale travaillent fort pour être au sommet de leur forme physique et mentale dans le but de donner leur meilleure performance.

L’athlète de skicross d’Équipe Canada Kelsey Serwa à l’entraînement.

On pourrait penser qu’une blessure est la pire chose qui peut arriver à un ou une athlète, mais les problèmes de santé mentale peuvent avoir un effet dévastateur sur la compétition et sur leur vie.

Au fil des années, les athlètes d’Équipe Canada ont levé le voile sur l’importance des services de santé mentale en partageant leurs expériences. L’an dernier, la planchiste de demi-lune Mercedes Nicolls racontait le combat qu’elle a mené contre la dépression à la suite d’une chute aux Jeux de Sotchi 2014. Parmi les outils qui l’ont aidée à retrouver la santé et à se remettre au snowboard, elle mentionne la consultation psychologique et l’art-thérapie.

Mercedes Nicolllors d'une randonnée en nature.

Mercedes Nicolllors d’une randonnée en nature.

À LIRE : Définir son identité après le sport

Le besoin de services de santé mentale ne se fait pas seulement sentir pendant la carrière des athlètes.

« J’ai demandé de l’aide sans savoir de quoi j’avais vraiment besoin. On m’a mis en contact avec les conseillers et j’ai pu leur parler de ce qui me préoccupait. En parler m’a beaucoup aidé », raconte Claire Hanna, joueuse de l’équipe nationale de volleyball.

Beaucoup d’athlètes à la retraite éprouvent les mêmes doutes que Claire. Julien Bahain, olympien de Rio 2016, a vécu une montagne russe d’émotions quand est venu le temps de se tailler une place à l’extérieur du monde de l’aviron. Dans un billet, il explore les défis physiques, émotifs et sociaux qui se sont posés à lui lorsqu’il a pris sa retraite.

Julien Bahain lors de l'annonce de l'équipe olympique canadienne d'aviron à Casa Loma à Toronto, le 28 juin 2016. (Photo : Tavia Bakowski/COC)

Julien Bahain lors de l’annonce de l’équipe olympique canadienne d’aviron à Casa Loma à Toronto, le 28 juin 2016. (Photo : Tavia Bakowski/COC)

Il ne s’agit que de quelques exemples des défis rencontrés au quotidien par les membres de l’équipe canadienne. Heureusement, les services de santé mentale de Morneau Shepell fournissent aux athlètes et à leur famille des ressources comme du counseling et des ateliers de gestion du stress, du coaching et du soutien financier.

Avec Plan de match, Morneau Shepell offre ses services et son assistance à ses 2500 membres, dont des options en ligne et en personne pour assurer un accès en tout temps lorsque les athlètes représentent le Canada, et ce, où qu’ils soient dans le monde.


Plan de match est le fruit d’une collaboration entre le Comité olympique canadien (COC), le Comité paralympique canadien (CPC), le Réseau des instituts du sport olympique et paralympique (RISOP) du Canada. Le programme vise à fournir les meilleures ressources du pays aux athlètes membres des équipes nationales. Pour de plus amples renseignements, rendez-vous sur mygameplan.ca/fr.