Dimanche, Laurence Vincent-Lapointe a remporté sa deuxième médaille d’or à la Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse de Szeged, en Hongrie. À l’épreuve de C1 200 m, la Canadienne a devancé la Russe Olesia Romasenko ainsi que sa compatriote Katie Vincent qui a obtenu la troisième place.

Avec un chrono de 44,504 secondes, Vincent-Lapointe a dominé la course. La médaillée d’argent Romasenko a fait un temps de 45,660 secondes, alors que Vincent a rejoint la ligne d’arrivée à 45,737 secondes.

Ces médailles s’ajoutent à la médaille d’or que Vincent-Lapointe et Vincent avaient obtenue samedi en C2 500 m, ce qui avait démarré la saison des Canadiennes en beauté.

Vincent-Lapointe et Vincent en action à la Coupe du monde de canoë-kayak de vitesse de Szeged, en Hongrie.

À LIRE: Canoë : les Canadiennes démarrent la saison avec une médaille d’or

L’an dernier, les deux Canadiennes avaient remporté l’or au Championnat du monde de canoë de vitesse de l’ICF à Racice, où elles avaient dominé l’épreuve féminine du C-2 500 m. Cette compétition représentait le premier championnat du monde à avoir lieu après que le CIO eut annoncé que le C2 500 m féminin ferait partie du programme olympique à Tokyo 2020.

Du côté des autres athlètes d’Équipe Canada exécutant ce weekend à la Coupe du monde de Szeged, Anna Roy-Cyr a obtenu une sixième place à la finale A en canoë monoplace 500 m. À cette même épreuve, Anne-Sophie Lavoie-Parent a décroché le deuxième rang de la finale B. Lavoie-Parent a décroché une neuvième place plus tard en journée au 5000 m en C1.

En finale A en K4 500 m, les Canadiens Ryan Cochrane, Pierre-Luc Poulin, Nicholas Matveev et Mark De Jonge ont obtenu en équipe une septième place. Du côté féminin, l’équipe formée de Lissa Bissonnette, Michelle Russell, Courtney Stott et Madeline Schmidt a pris le neuvième rang de la finale A en K4 500 m.