À leur retour de PyeongChang 2018, Mikaël Kingsbury et Justine Dufour-Lapointe sont rapidement remontés sur le podium, cette fois à la Coupe du monde de Tazawako, où ils ont tous les deux mis la main sur une médaille d’argent.

À LIRE:  Mikaël Kingsbury sacré champion olympique des bosses à PyeongChang 2018

Il s’agissait de leur première compétition depuis les Jeux olympiques, où ils ont respectivement gagné l’or et l’argent à l’épreuve des bosses. Kingsbury n’a pas été en mesure de terminer premier et a cumulé un pointage de 89,27, terminant tout juste derrière le favori de la foule, Ikuma Horishima (91,03). L’athlète du Kazakhstan, Dmitriy Reikherd, a complété le podium avec 87,26 points.

Pour une deuxième fois, le Japonais a réussi à ravir le premier rang au Canadien, qui compte maintenant deux défaites cette saison. Seul Horishima a su terminer une compétition devant Kingsbury en 2017-2018.

Mikaël Kingsbury occupe présentement le premier rang du classement général de la Coupe du monde grâce à ses 760 points. Son plus proche poursuivant, Dmitriy Reikherd, en possède 280 de moins.

À LIRE: Justine Dufour-Lapointe en argent à PyeongChang 2018

Pour sa part, Justine Dufour-Lapointe a également décroché l’argent à l’épreuve des bosses, lors de la Coupe du monde de Tazawako. Celle qui a monté sur la deuxième marche du podium à PyeongChang 2018 a récolté 81,33 points, alors que la Française Perrine Laffont en a amassé 83,03. C’est l’Américaine Keaton MceCargo (81,06) qui a obtenu le bronze.

Dufour-Lapointe était satisfaite de son résultat, après la compétition. «Je suis extrêmement heureuse de mon résultat aujourd’hui. On a toujours une petite fatigue qui s’installe après les Jeux olympiques mais, il y avait une bonne énergie ici, les Japonais étaient heureux de nous recevoir, et ça m’a motivée à leur donner un bon spectacle.»

Les deux athlètes canadiens reprendront la compétition aujourd’hui pour le duel en bosses.