Que font les Coréens pendant leurs temps libres? Et bien ils n’arrêtent JAMAIS de bouger! Même regarder un match de baseball devient pour eux une occasion de s’activer et de s’amuser.

Voici quelques activités typiques de la culture coréenne.

Taekwondo

Le taekwondo est un art martial coréen reconnu pour ses sauts et ses techniques de coups de pieds rapides, vrillés et donnés à la hauteur du visage. Depuis l’an 2000, le taekwondo est l’un des deux seuls arts martiaux asiatiques (avec le judo) à être inclus au programme des Jeux olympiques. Il s’agissait d’un sport de démonstration en 1988 lors des Jeux de Séoul, et il est devenu un sport officiel à Sydney 2000. En 2010, il a été reconnu comme sport des Jeux du Commonwealth.

Récemment est apparue une discipline populaire appelée le « taekwondo performance » qui combine des mouvements de taekwondo et la musique K-pop. Afin de populariser leur sport, certains athlètes de taekwondo participent à ce mouvement. Il existe plusieurs excellentes équipes, mais « K-Tigers » est la plus populaire et elle est reconnue à travers la planète. L’équipe a été invitée à la « Maison de la Corée » lors des Jeux olympiques de Rio 2016, et je parie qu’elle donnera d’autres représentations à PyeongChang 2018.

Baseball

Le baseball est l’un des sports les plus populaires en Corée. Le pays compte une ligue professionnelle, la KBO (Korean Baseball League), qui a vu le jour en 1982. Elle regroupe dix équipes qui s’affrontent pendant une saison qui dure six mois, puis les cinq meilleures se rendent en série éliminatoire.

Au baseball coréen, la culture des partisans et du cheerleading est unique, et il s’agit en soi d’une curiosité des plus intéressantes. Chaque équipe a son propre hymne et sa propre culture, et chaque joueur a même sa propre chanson d’encouragement. Pendant les parties, les partisans chantent et dansent sans arrêt.

Tal-Chum (Danse des masques)

Le talchum est une danse coréenne masquée qui incorpore le mime, la parole et parfois le chant. Bien que la plupart des Coréens emploient le mot «talchum» pour désigner tout type théâtral de danse masquée, il s’agit en fait d’un régionalisme qui désigne les danses de la province Hwanghae de l’actuelle Corée du Nord. Les danses des régions de Séoul ou de Gyeonggi sont appelées «sandae noli», tandis que les danses de la région côtière plus au sud sont appelées «Yayu».

Danse K-Pop (Korean Pop, ou Pop coréenne)

La musique K-Pop est originaire de la Corée du Sud. Elle est caractérisée par un large éventail d’éléments audiovisuels. Elle gagne en popularité grâce à des chanteurs et des groupes comme Psy, BTS, Big Bang, Girls’ Generation et Super Junior.

On a bien hâte de découvrir la culture coréenne de nos propre yeux à PyeongChang 2018.