Cet article fait partie d’une série du site Olympique.ca intitulée La course au Canada.

Vous voulez courir vite? Et inscrire un record du monde en passant? Il vous faudra beaucoup plus que des habiletés athlétiques remarquables. Il faut avoir la piste adéquate, la météo idéale sans oublier l’adrénaline.

À Londres 2012, des records ont été enregistrés au 800 m masculin, au 4×100 m relais masculin et au 4×100 m relais féminin. Il y a également eu des records olympiques au 100 m masculin et 100 m haies féminin, sans oublier la meilleure marque mondiale inscrite au 100 m haies féminin à l’heptathlon et la meilleure marque olympique pour les hommes au 100 m au décathlon. Est-il besoin de préciser que la piste était rapide?

Mais qu’est-ce qui explique cela?

Usain Bolt embrasse la piste à Londres 2012, et avec raison! Cette piste a été très favorable aux sprinteurs.

La technologie joue certainement un rôle important. La couche inférieure de la piste du stade olympique de Londres est particulière en ce sens qu’elle augmente la réaction de la piste au mouvement latéral. De plus, elle renvoie plus d’énergie provenant des mouvements latéraux aux pieds de l’athlète. C’était une amélioration par rapport à la piste du Nid d’oiseau à Beijing 2008 qui avait été conçue pour réagir aux mouvements avant et arrière du pied. La surface de la piste de Londres est également plus souple que celle de Beijing, ce qui augmente sa capacité à restituer de l’énergie au pied.

À LIRE : La science derrière la vitesse olympique
À LIRE : Les sprinteurs canadiens prêts à s’illustrer de nouveau sur la scène internationale

L’architecture des stades peut également entrer en jeu. Le toit partiel du stade olympique de Londres a été conçu pour minimiser le vent qui arrive sur la piste.

Si vous devez composer avec le vent, alors espérez qu’il vienne de l’arrière, ce qui peut vraiment aider à réduire la résistance de l’air. Avec un vent arrière maximum de 2 m par seconde, il est plus facile d’établir des records du monde.

La piste du Disney Sports Complex près d’Orlando, en Floride, où s’entraînent des athlètes comme le spécialiste américain du 110 m haies et champion du monde David Oliver.

Tous les sprinteurs espèrent pouvoir compter sur une journée chaude. Lorsqu’il fait chaud, l’air est moins dense, et il y a moins de molécules qui gênent l’athlète dans sa course.

Si on jette un coup d’œil aux meilleurs temps mondiaux inscrits dans les épreuves de sprint à l’exception de la course de haies (100 m, 200 m, 4×100 m relais), il n’est pas difficile de voir une certaine tendance au niveau de la météo, ainsi qu’au fait de concourir à une compétition qui compte réellement au cours d’une période idéale de l’année. Ces temps ont également été inscrits dans quelques sites notables. Il faut aussi préciser que la plupart des meilleures marques masculines ont été inscrites au cours de la dernière décennie, tandis que quelques rares records du monde féminins sont survenus pendant cette période (par exemple, seuls quatre des 50 meilleurs temps au 200 m ont été établis durant les années 2000).

Voici huit stades qui ont été à l’origine de temps très rapide :

Stade olympique de Londres (piste : Mondotrack)

Jeux de la XXXe Olympiade

Usain Bolt franchit la ligne d’arrivée à Londres 2012 au 100 m en 9,63 secondes, le deuxième chrono le plus rapide de tous les temps.

100 m hommes (5 m/s vent arrière, 20 °C, 54 % humidité)

9,63 secondes (2e de tous les temps) – Usain Bolt, Jamaïque 9,75 secondes (ex æquo – 7e de tous les temps) – Yohan Blake, Jamaïque

100 m femmes (5 m/s vent arrière, 19 °C, 63 % humidité)

10,75 secondes (ex æquo – 12e de tous les temps) – Shelly-Ann Fraser-Pryce, Jamaïque

200 m hommes (4 m/s vent arrière, 25 °C, 38 % humidité)

19,32 secondes (ex æquo – 4e de tous les temps) – Usain Bolt, Jamaïque

200 m femmes (2 m/s vent contraire, 22 °C, 85 % humidité)

21,88 secondes (ex æquo – 23e de tous les temps) – Allyson Felix, É.-U.

4 x 100 m relais (20 °C, 53 % humidité)

36,84 secondes (1er de tous les temps) – Nesta Carter, Michael Frater, Yohan Blake, Usain Bolt (Jamaïque)

37,04 secondes (ex æquo – 2e de tous les temps) – Trell Kimmons, Justin Gatlin, Tyson Gay, Ryan Bailey (É.-U.)

4×100 m relais (25 °C, 50 % humidité)

40,82 secondes (1er de tous les temps) – Tianna Madison, Allyson Felix, Bianca Knight, Carmelita Jeter (É.-U.)

41,41 secondes (4e de tous les temps) – Shelly-Ann Fraser-Pryce, Sherone Simpson, Veronica Campbell-Brown, Kerron Stewart (Jamaïque)

Stade olympique de Berlin (piste : Regupol Compact)

Championnats du monde IAAF 2009

Le stade olympique de Berlin, site des Championnats du monde d’athlétisme 2009 de l’IAAF, qui a enregistré les chronos les plus rapides de l’histoire au 100 m et au 200 m.

100 m hommes (9 m/s vent arrière, 26 °C, 39 % humidité)

9,58 secondes (1er de tous les temps) – Usain Bolt, Jamaïque

9,71 secondes (4e de tous les temps) – Tyson Gay, É.-U.

100 m femmes (1 m/s vent arrière, 24 °C, 50 % humidité)

10,73 (ex æquo – 10e de tous les temps) – Shelly-Ann Fraser-Pryce, Jamaïque

200 m hommes (3 m/s vent contraire, 28 °C, 35 % humidité)

19,19 secondes (1er de tous les temps) – Usain Bolt, Jamaïque

4×100 m relais hommes (20 °C, 46 % humidité)

37,31 (4e de tous les temps) – Steve Mullings, Michael Frater, Usain Bolt, Asafa Powell (Jamaïque)

Stade national de Beijing ou « Nid d’oiseau » (piste : Mondotrack)

Jeux de la XXIXe Olympiade

Le « Nid d’oiseau » à Beijing qui a vu Usain Bolt et la Jamaïque faire pencher la balance du pouvoir dans le sprint mondial, aidés par une piste rapide.

100 m hommes (pas de vent, 28 °C, 39 % humidité)

9,69 secondes (ex æquo – 3e de tous les temps) – Usain Bolt, Jamaïque

100 m femmes (pas de vent, 22 °C, 74 % humidité)

10,78 (ex æquo – 15e de tous les temps) – Shelly-Ann Fraser-Pryce, Jamaïque

200 m hommes (9 m/s vent contraire, 27 °C, 66 % humidité)

19,30 secondes (3e de tous les temps) – Usain Bolt, Jamaïque

200 m femmes (6 m/s vent arrière, 21 °C, 86 % humidité)

21,74 secondes (ex æquo – 9e de tous les temps) – Veronica Campbell-Brown, Jamaïque

4×100 m relais hommes (28 °C, 60 % humidité)

37,10 (3e de tous les temps) Nesta Carter, Michael Frater, Usain Bolt, Asafa Powell (Jamaïque)

Stade de Shanghai (piste : Sportflex Super X)

Grand Prix Golden 2009

Carmelita Jeter (5) met toute sa puissance pour décrocher le titre du 100 mètres à Shanghai.

100 m hommes (pas de vent, 26 °C, 64 % humidité)

9.69 secondes (ex æquo – 3e de tous les temps) – Tyson Gay, É.-U.

100 m femmes (2 m/s vent arrière, 26 °C, 64 % humidité)

10.64 secondes (4e de tous les temps) – Carmelita Jeter, É.-U.

Stade Olympique de la Pontaise, Lausanne (piste : Conipur M)

Athletissima Diamond League 2012

100 m hommes (1 m/s vent contraire)

9,69 secondes (ex æquo – 3e de tous les temps) – Yohan Blake, Jamaïque

Stade Roi Baudouin, Bruxelles (piste : Mondotrack)

Yohan Blake à Bruxelles après avoir inscrit le 2e chrono le plus rapide de tous les temps au 200 m en 2011.

Mémorial Van Damme 2013

100 m femmes (3 m/s vent contraire)

10.72 secondes (ex æquo – 9e de tous les temps) – Shelly-Ann Fraser-Pryce, Jamaïque

Mémorial Van Damme 2011

200 m hommes (7 m/s vent arrière)

19,26 secondes (2e de tous les temps) – Yohan Blake, Jamaïque

Stade Kaytanzogleio, Thessaloniki (piste : Sportflex Super X)

Finale du Championnat mondial d’athlétisme IAAF 2009

100 m femmes (1 m/s vent contraire)

10,67 secondes (6e de tous les temps) – Carmelita Jeter, É.-U.

Aréna Luzhniki Big Sports, Moscou (piste: Mondotrack)

Championnats du monde d’athlétisme IAAF 2013

Shelly-Ann Fraser-Pryce récupère le bâton durant le dernier segment de la course de relais féminin 4×100 m à Moscou 2013.

100 m femmes (3 m/s vent contraire, 19 °C, 73 % humidité)

10,71 secondes (ex æquo – 8e de tous les temps) – Shelly-Ann Fraser-Pryce, Jamaïque

4×100 m relais femmes (24 °C, 36 % humidité)

41,29 secondes (2e de tous les temps) – Carrie Russell, Kerron Stewart, Schillonie Calvert, Shelly-Ann Fraser-Pryce (Jamaïque)

À Rio 2016, les compétitions d’athlétisme auront lieu au stade olympique Joao Havelange sur une piste Sportflex Super X.

À LIRE: L’horaire complet de Rio 2016