L’équipe canadienne de luge a couronné un week-end rempli de succès à Calgary avec une victoire historique samedi alors que Sam Edney est devenu le premier lugeur issue du Canada à remporter une épreuve de la Coupe du monde.

Lors de sa course, Edney portait un casque bien spécial conçu par Richard Flamenco, un jeune artiste de 19 ans souffrant d’une maladie incurable de la peau.

Flamenco a eu la chance de voir son héros écrire une page d’histoire avec un temps de 46,146 secondes.

« C’est un moment surréaliste, a exprimé l’olympien de 30 ans tel que rapporté par Luge Canada. Il y a un sentiment de sérénité dans l’air. Je ne peux l’expliquer pour l’instant. Ce sont des moments forts en émotions et c’est un plaisir d’avoir Richard ici avec moi. »

Les mauvaises conditions météorologiques ont forcé les organisateurs de l’événement à limiter la course à une seule descente.

« C’est un sport qui se pratique à l’extérieur, se sont des choses qui arrivent, a expliqué Edney. C’est arrivé à plusieurs autres. »

L’Allemand Felix Loch a terminé au deuxième rang (46,255) devant l’Américain Chris Mazdzer (46,263).

Trois autres médailles

La fin de semaine exceptionnelle de l’équipe canadienne à domicile a débuté vendredi avec une médaille de bronze en luge à deux. Le duo canadien composé de Tristan Walker et Justin Snith s’est emparé du troisième rang avec un temps de 1:28,014.

« Nous souhaitions, en raison de notre premier podium en carrière l’an dernier et d’être passé si près aux Jeux de Sotchi, concourir pour des médailles cette année », a affirmé Walker. Le Canada avait terminé au pied du podium à trois reprises aux derniers Jeux olympiques d’hiver en Russie.

Justin Snith (gauche) et Tristan Walker via @lugecanada sur Instagram. Photo : Todd Korol.

Chez les femmes, l’Allemande Natalie Geisenberger a remporté une troisième épreuve de suite en Coupe du monde en signant un temps de 1:33,860. Elle a cependant eu droit à une forte compétition avec deux Canadiennes qui sont venues compléter le podium.

Alex Gough (1:33,918) a décroché l’argent 0,058 seconde derrière Geisenberger, tandis qu’Arianne Jones (1:34,274) est montée sur le podium pour la première fois en carrière.

Alex Gough via @lugecanada sur Instagram. Photo : Todd Korol.

Tout comme Gough, Jones est originaire de Calgary, un avantage pour cette compétition selon la médaillée de bronze. « J’ai effectué plusieurs descentes ici. Je me sens super confortable. Je sais où m’enligner sur la piste et j’ai tenté de pousser au maximum. »